REFLEXION

La perle de la méditerranée est-elle malade ?



Alors que la saison estivale est tout proche et que la région de Mostaganem s’apprête à recevoir des milliers de visiteurs, vacanciers et autres festivaliers, la capitale du Dahra, est dans un état déplorable, livrée à elle- même, où le désordre dans l’ordre ,la saleté, l’anarchie, la négligence de l’hygiène et l’insalubrité sont visibles à l’œil nu, il suffit de faire un tour à travers ce centre urbain ,pour se convaincre de cette amère réalité. Les deux principales artères de la ville, les avenues Mohamed Khemisti et du premier novembre sont dans un état qui donne à réfléchir. Les trottoirs sont investis par les barbecues, rôtisseries, et autre sacs de pomme de terre, des dizaines de restaurateurs. Les ordures rebelles jonchent le sol, l’atmosphère est polluée par la fumée des marchands de cacahuètes…Au niveau du marché couvert la situation est désolante, le pain est exposé à même le sol ,le poisson étalé à l’air libre ainsi que d’autres produits alimentaires. Au niveau du marché Ain Sefra, le spectacle est affligeant .Par ailleurs les lève-tôt rencontrent souvent sur le chemin, des taupes et des rats. Sans commentaire.

T.B. Aek
Mardi 18 Mai 2010 - 10:47
Lu 611 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+