REFLEXION

La mortalité des enfants de moins de 5 ans réduite de moitié



Le niveau de mortalité des enfants de moins de cinq ans (infanto-juvénile) en Algérie a été réduit de moitié passant de 55,7 pour mille naissances vivantes en 1990 à 26,8 pour mille en 2011, grâce aux progrès réalisés en matière de protection maternelle et infantile, selon les données de l’Office national des statistiques (ONS). Cet indicateur, qui constitue l’un des huit Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) de l’ONU, a connu une baisse "remarquable" durant les vingt dernières années, ce qui place l’Algérie sur la voie des pays pouvant atteindre ces objectifs tracés en 2000 par l’assemblée générale de l’ONU. "Très corrélée à la mortalité infantile, la probabilité de décès entre la naissance et l’âge exact de 5 ans, a connu une diminution lente, puisqu’elle passe de 27,5 pour mille naissances en 2010 à 26,8 pour mille en 2011", commente l’ONS. Cette évolution qui est appelée à poursuivre sa tendance baissière durant les prochaines années permettra, selon les experts, à l’Algérie d’atteindre l’objectif de l’ONU en 2015. L’objectif de l’ONU, concernant la mortalité infanto-juvénile, est de réduire le taux de 1990 à l’horizon 2015 de deux tiers (2/3) pour chaque pays concerné par les OMD, soit 18,5% pour l’Algérie.

Réflexion
Dimanche 27 Mai 2012 - 14:41
Lu 182 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+