REFLEXION

La maison noire



Sy Boudjemâa est bien âgé. Il doit avoir aujourd’hui un peu plus de soixante-dix ans. Ou peut-être qu’il n’est plus de ce monde vu que son métier terrasse bien vite même les plus costauds. Il était peintre en bâtiment. Sa gentillesse est légendaire. Et du pays, il en a bien vu. Natif de l’est algérien, il vous raconte Oran, Sidi Belabbès ou Ouargla comme s’il y était né. Je dirais même qu’il était venu au monde pour être troubadour et qu’il aurait raté sa vocation. Il a le verbe facile, le contact chaleureux et toujours quelque chose à raconter. A ceux auxquels il porte quelqu’amour et respect, il raconte l’une de ses meilleures histoires. C’est qu’elle est sensible, dit-il. C’est pourquoi il choisit son auditoire. Elle touche quelqu’un qui pouvait le mettre en tôle. Les temps étaient ainsi. C’était, il y a plus de quatre décennies. Un vieux gendarme qui avait décidé de fonder un foyer se rabattit sur une jeune fille qui sortait à peine de l’adolescence. Pas prête du tout à quitter les siens et encore moins à épouser un cinquantenaire, la jeune fille divorça à jamais avec la bonne humeur. Elle était si belle et instruite la gosse. Dès le mariage consommé après des noces que les villageois ne sont pas près d’oublier, il fut décidé de déménager vers les lieux où prenait fonction le mari. L’époux est d’un comportement exemplaire. Cultivé, respectueux, honnête, mais surtout patient. Il est sûr qu’un amour naitra dans le couple. Dès son arrivée chez lui, le peintre Boudjemaâ vint le féliciter et commencer les travaux. « Je pars en mission à l’instant même. Vois avec madame concernant les couleurs. » Toute objection du peintre fut vaine à « Je veux tout en noir ! » dit Madame. Et Sy Boudjemaâ s’exécuta. Quelques jours plus tard, Sy Boudjemaâ, honteux d’avoir tout peint en noir, vint pour son dû et s’étonna du calme olympien du militaire. « Ce n’est qu’un caprice d’enfant. Ça lui passera. » La beauté soumet et se paie cher, vous dis-je.

Réflexion
Mardi 7 Août 2012 - 00:31
Lu 170 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+