REFLEXION

La lettre de citoyens à monsieur le wali de Mostaganem



Monsieur le wali,
Qu’il me soit permis de vous remercier vivement d’avoir bien voulu accepter notre demande d’entrevue qui est une simple visite de courtoisie. C’est pour nous une tradition ancrée depuis les années 1990, à travers laquelle nous tenons à rendre visite de courtoisie à tous les Walis aussitôt nommés dans notre wilaya.
Nous tenons beaucoup au socle de nos us et coutumes et de l’hospitalité ancestrale que nous préservons à la prunelle de nos yeux malgré 4 générations sont passées et cela continue pour conserver intact notre cohésion sociale, notre culture et nos traditions.
C’est avec un grand plaisir aujourd’hui que je viens au nom de mes amis ici présents, représentant un panel des sages de Mostaganem vous souhaiter la bienvenue.
Le politique de l’environnement et le développement durable dans tous ses segments sont pour les Mostaganémois leur crédo parce que cette terre qui nous nourrit ne nous appartient pas, elle appartient à nos enfants, nos petits enfants, ainsi qu’aux générations futures. Nous essayons alors par notre expertise et notre savoir être, de sensibiliser et mobiliser les consciences autant faire se peut, de la puissance publique et de nos concitoyens, pour que notre ville s’érige et s’épanouit dans le sens de l’émergence, de la croissance et respectueuse de l’environnement.
Monsieur le wali, je vous adresse également à travers eux mes sincères et chaleureuses félicitations pour votre promotion bien méritée au poste de Wali. Comme nous remercions son excellence Monsieur le Président de la République pour vous avoir témoigné de sa confiance en vous nommant à la tête de notre Wilaya.
Comme il nous plait de vous dire que cette nomination intervient comme une reconnaissance à vos actions et la concrétisation d’un parcours remarquable, fait de professionnalisme, de compétence, de probité et du sens du devoir. Ce n’est donc que justice qu’il vous a nommé à ce poste de wali en vous confiant plus de responsabilité dans un contexte économique et financier aléatoire que subit le pays et qui nous impose tous en tant que nous sommes de sortir des sentiers battus pour juguler les effets de cette crise.
Déjà, avons-nous remarqué depuis votre installation, vous surmonter les contraintes liées à l’évolution de notre wilaya grâce à votre induction sur le terrain et dans un contexte parfois difficile, vous avez montré à la fois, fermeté et diplomatie pour apaiser les tensions sociales et faire bousculer l’ordre établi. Votre démarche managériale nous plait et d’ores et déjà nous vous adoptons.
Monsieur le wali, en tout état de cause, nous plaçons en vous le sens de l’espérance, parce que Mostaganem est en panne d’idées dont il est faudra à notre humble avis, redéfinir son réaménagement à tous les niveaux. Une analyse sociologique contenue dans une récente étude du CENEAP en 2010 a eu à affirmer que la wilaya de Mostaganem est dans une phase de réalisation de plusieurs programmes sans vision stratégique claire ni perspectives de développements économiques et sociales réfléchies. Nous considérons que Mostaganem est une wilaya en tout état de cause gérable et maitrisable sommes-nous capables de la faire hisser en un territoire émergent à l’image de la wilaya de Biskra ?
Nous souhaitons que durant cette phase difficile que traverse notre pays, et pour la surmonter, les autorités institutionnelles et représentatives locales chargées de gérer la chose publique aient cette capacité de maitriser le management de la ville basé sur la culture de l’anticipation de la gestion prévisible, sur la fiabilité des statistiques pour agir et conduire efficacement leurs projets de développement focalisés sur la croissance et le bien-être de nos concitoyens, sur la planification et surtout sur la gestion de la communication qui fait cruellement défaut dans nos institutions. Ce qui est paradoxal c’est que nos concitoyens ont une vision sur le développement accru en matière d’équipements sociaux réalisés ou en cours de réalisation, mais par contre la visibilité en matière économique est plutôt timide voire inexistante. Notre frêle économie à Mostaganem, reste dominée par la très petite entreprise parfois familiale qui n’est pas un réservoir important pour l’emploi. Alors que le chômage chez nous frôle les 8,9% en particulier chez nos jeunes. C’est ce qui nous inquiète. Nous sommes toutefois heureux de constater grâce à votre démarche réactive et communicative, que le segment économique dans toutes ses niches est rempli d’espoir.
A notre humble avis et selon notre conviction la plus intime, nous sommes appelés à travailler en synergie tous autant que nous sommes, wali, les chefs de daïra, les APC, les différentes chambres économiques, la société civile, les banques, les différentes institutions pour vendre avec notre savoir-faire et notre savoir être, notre potentiel de développement économique.
Monsieur le wali, avec cette image empreinte d’optimisme, Mostaganem est aussi photo génique c’est-à-dire elle est et reste naturelle, c’est aussi une ville d’art et d’histoire avec son vieux bâti. Qu’il faudra préserver.
Elle a connu quatre invasions, bien avant deux invasions puniques, elle possède un patrimoine archéologique qui remonte à 200.000 ans, mais malgré son âge, elle est aussi une wilaya jeune ; enthousiaste, prête à libérer le meilleur d’elle-même pour peu qu’on lui montre l’horizon et non l’étroitesse des murs.
Il reste cependant beaucoup à faire dans le domaine de la lutte contre le chancre de la bureaucratie, la lutte contre la corruption, contre les magouillages, contre le gaspillage et l’incurie, à faire assurer l’impartialité sociale envers nos concitoyens, de faire bousculer le poids des mauvaises habitudes chez certains responsables et élus sans états d’âmes, qui sont missionnées pour réaliser le développement dans tous ses segments où il été enregistré des retards, des RAR et le faire vite et mal.
L’humanisation de l’accueil dans les services publics qui fait défaut en particulier dans le secteur de la santé, de l’ANSEJ, etc…. il faut reconnaitre que certains secteurs l’ont amélioré d’une façon notable.
Monsieur le wali, la société civile jalouse de sa ville, reste dans cet idéal et dans cet espoir.
Enfin, monsieur le wali, je vous réitère, au nom de mes amis ici présents, toutes mes félicitations à vous et à Monsieur le secrétaire général, tout en vous souhaitant plein succès dans vos missions dont nous reconnaissons qu’elles sont laborieuses, nous vous tendons la main de la collaboration et vous assurons de notre soutien indéfectible.
Pour/ le groupe de citoyens, le président du Renouveau
KHELIFA Mohamed


 

Réflexion
Samedi 14 Novembre 2015 - 17:31
Lu 493 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+