REFLEXION

La langue arabe dans les médias en débat

COLLOQUE NATIONAL A L’UNIVERSITE ABDELHAMID BENBADIS

Un colloque national, qui a duré deux jours ayant pour thème « la langue arabe dans les médias » a été organisé mardi 9 avril par le chef de département des sciences de l’information et de la communication M.Bouamama Larbi.



La langue arabe dans les médias en débat
Ce colloque s’est déroulé au niveau de l’amphithéâtre 2 de la faculté en présence des professeurs d’université venant de Msila, Batna, Tlemcen, Constantine, Oran et Alger. Etaient présents à ce colloque, des journalistes de la presse écrite, des étudiants  et ainsi que des professeurs de la même faculté. En effet, chaque enseignant dans son intervention  a donné une vision sur le sujet.  Le professeur Ghalem Abdelwahab, quant à lui  a mis en exergue le rôle que joue le réseau  social à travers Internet à savoir le  « Facebook »  et le  « Chat », qui selon lui a dénaturé la langue arabe  dans son lexique et dans les discussions et  commentaires  en  utilisant son démiurge dans un mélange de dialecte inapproprié » Voir un charabia selon la prononciation et son mélange avec la langue française à titre d’exemple «  matinsistiche aaliya ». Sur un autre ton   le professeur de l’université d’Oran  a  exposé « le code switching  and mixing »  pour expliquer à l’assistance  l’utilisation des commentaires  qui sont  un mélange de la langue arabe avec la  langue française et plusieurs exemples ont été donnés. Dans une autre intervention, un autre professeur fera  un exposé sur la langue arabe dans la radio algérienne et selon lui et à travers une étude,  a révélé  que les animateurs   utilisent le dialecte et des mots ordinaires et simples pour attirer un public vaste. Cependant, «  Il faut que l’application de la langue arabe commence dès les classes  des pré scolaires  pour une meilleure assimilation de la langue arabe » dira  le  jeune professeur M. Saidani Salami  de l’université  de Msila. Cependant, un autre  professeur  a  exprimé son regret quant à l’utilisation banale de cette langue si riche et fera remarquer que celle-ci n’est pas utilisée à bon escient dans les  journaux arabophones.  Par ailleurs,  un autre professeur  a déclaré  que la langue arabe n’existe plus dans nos jours  et n’est pas parlée  entre les jeunes, vu que les étudiants  s’expriment et présentent leurs travaux  en utilisant le dialecte. Il est à signaler que ce colloque a été clôturé hier  dans une  ambiance riche en  interventions et en débats.   

Rym.B
Jeudi 12 Avril 2012 - 13:25
Lu 613 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+