REFLEXION

La guerre des sièges



Finalement, chacun semble choisir sa guerre, pour tant de causes qui paraissent être raisonnables , comme le producteur Georges Lucas qui vient de lancer à Los Angeles, encore une nouvelle suite de sa « guerre des étoiles » Suite aux succès commerciaux par les films sur cette série qui lui a tant rapporté de dollars. Mais chez nous, de drôles d’énergumènes viennent de choisir le chemin de la guerre pour faire un autre cinéma, pour d’autres raisons qui ne peuvent nullement justifier les violences commisses à l’encontre d’autrui . Le tournage a déjà commencé a travers quelques villes du pays où des spectacles d’une rare violence, ont ciblé des personnes qui n’ont dû la vie sauve qu’a la présence des forces de l’ordre public, qui ont difficilement mis fin à ces bagarres politiques. Ainsi, à presque deux longues années des prochaines batailles électorales, le plus vieux des partis, qui ne doit sa survie, qu’a la présence d’un système qui le tient sous serum depuis tant de décennies, se lance déjà dans la guerre pour les futurs sièges qui se marchandent déjà à des centaines de millions de dinars….Depuis quelques jours, la presse écrite ne cesse d’annoncer à travers ses unes, les scènes de bagarres qui ont éclaté entre les militants de ce parti, qui devait servir d’exemple de parfaite conduite politique aux partis de l’après Octobre, mais, hélas, ils’ offrent en spectacle a ne point regarder…Après l’époque ,qui a vu les frères ennemis se déchirer en de ux groupes , les uns soutenant un ex-chef du parti ,aujourd’hui en exil doré quelque part à travers la planete,et le autres defendant a cor et cris ,l’actuel chef qui voit a son tour son parti ,prendre l’eau de partout et risquer de se noyer avec ses nouvelles querelles qui ne prédisent rien de bon . Une fois le redressement accompli, grâce à l’engagement de dobermans et de bergers allemands chassant à jamais les militants « pro Benflis »,c’est au tour des «dissidents » qui reviennent à la charge en exigeant un plus de démocratie transparente pour la gestion d’accès aux futurs sièges des prochaines assemblées. Ces derniers malheureux sont exclus avec des bombes lacrymogènes et menacés par des barres de fer à la ville de Annaba qui annonce la couleur , selon les dernières informations publiées par la presse. A ce rythme, le futur politique de ce parti, dans sa dernière mouture «guerre des gangs » ne présage rien de bon ,il risque fort d’être si chaud en rebondissements spectaculaires avec de possibles graves dérapages vers un inconnu où seul le fric aura son mot à dire, le fort aura toujours raison et le sang se versera pour de maudits sièges qui ne vaudront point tant de peines et assez de chagrin..!

L.Ammar
Lundi 25 Octobre 2010 - 00:01
Lu 417 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+