REFLEXION

La guerre contre les pilleurs de sable à Oran



La guerre contre les pilleurs de sable à Oran
Pas moins de trois camions et un tracteur ont été interceptés en train de charger du sable illicitement, par les services de  sécurité en l'espace de trois jours, non loin de la route nationale w-16. Les contrevenants ont vu leur matériel saisis et placés dans la fourrière communale, en attendant leur comparution devant la justice. Ceci explique, un tant soit peut, le vol fréquent de sable, en général la nuit, dans les remorques de tracteurs, camions de moyen tonnage, à travers le cordon dunaire long de 70 km et qui s'étend des communes de Mers El Hadjadj Gdyel (Ain Effranine) et  Canastel, Bir El Djir. Même le sable de la plage de  Sidi Mansour n'échappe pas aux enlèvements illicites obligeant les services concernés comme la police des eaux, relevant des services de l'Hydraulique, la gendarmerie et ceux des forêts, à demeurer constamment en alerte. Cette situation, comme chacun le sait, fait suite à la fermeture de la sablière d'El Macta dans la commune de Mers El Hadjadj.  Le sable étant un matériau très demandé par les entreprises engagées dans l'exécution de nombreux projets, celles-ci sont contraintes à aller le chercher à Sidi Lakhdar, dans la wilaya de Mostaganem. Par ailleurs, hormis les zones situées dans les  littorales de  la wilaya d'Oran  d'El Kala où l'extraction du sable est strictement interdite, des sites comme celui d'El Macta pourraient bien aider à alléger le fardeau des besoins de sable et faire cesser les agressions sur le cordon dunaire.  Mais l'activité, au regard de la manne qu'elle représente, n'est pas facile à gérer.                      

Medjadji H
Dimanche 18 Décembre 2011 - 10:59
Lu 308 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+