REFLEXION

La guerre contre Israël a commencé

ETAT D’ALERTE DANS DES PAYS ARABES ET MUSULMANS

De source digne de foi, un état d’alerte et de préparation à une éventuelle guerre, contre l’agression israélienne a touché plusieurs pays arabes, notamment la Syrie, le Liban, la Turquie et l’Iran pour le moment.



La guerre contre Israël a commencé
Les militaires des corps d’armées surtout l’aviation, la défense aérienne et les lances missiles en étaient déployés envers ‘’Israël’’. Quant au Hizb Allah, il a commencé discrètement à mobiliser sa puissance militaire depuis mercredi dernier. La même source confirme la coordination militaire entre certains Etats major de ces pays concernés par cet état d’alerte. Alors que l’armée Egyptienne ne semblait pas isolée de cette nouvelle conjoncture, au point où certains généraux, ne cachent pas leur impatience à donner une leçon à l’Etat Sioniste. Les observateurs, exclus le Maghreb de cette nouvelle donne, provoquée par ‘’Israël’’, Le Maghreb selon eux est déjà affaibli par les événements de la Tunisie et de la Libye, dont Israël craignait toujours Kadhafi et ses armes, c’est pourquoi il a été victime du dernier complot occidental-sioniste. L’Etat Hebreu qui cherchait par tous les moyens la tentation d’agresser l’Iran a reçu la réponse du Général Jazaïri qui a confirmé ce matin du vendredi, que « Si les sionistes tenteront quoi que ce soit, je détruirais la moitié d’Israël et ceux qui l’aidaient, nous avons informés nos frères arabes et amis de se préparer à toutes les éventualités, a précisé le Général Jazaïri.

Général Jazaïri menace de détruire Israël
Pour la seconde fois en quatre jours, l’Iran a menacé d’anéantir Israël. Dimanche 6 novembre, Téhéran a déclaré que 4 missiles iraniens frapperont un million de sionistes. Mercredi 9 novembre, le Général Messaoud Jazaïri, commandant-adjoint des forces armées iraniennes, a affirmé qu’une attaque américaine ou israélienne sur les installations nucléaires iraniennes n’aurait pas seulement pour conséquence l’extinction de l’Etat juif – « Dimona est la cible la plus accessible »- mais qu’elle générerait une réplique qui ne se limiterait pas au Moyen-Orient ». Les sources militaires du Mossad interprètent que ce message signifie une attaque de missiles sur les bases américaines en Europe et contre les navires de la sixième flotte US en Méditerranée…“L’action la plus infime d’Israël contre l’Iran et nous assisterons à sa destruction”, en est venu à dire le Général Jazaïri. Nous avons des plans de représailles qui sont prêts pour répondre à toute attaque ». Plusieurs journaux américains ont répondu par des récits conçus pour décourager le gouvernement Netanyahou d’entreprendre une offensive militaire. Ils prétendent qu’Israël est trop court, en nombre de bombardiers et d’équipages aériens pour conduire les 1000 sorties de tirs rapides requises pour la réussite d’une telle opération. Les dégâts seraient, par conséquent, trop légers, arguent-ils, seulement suffisants à retarder les progrès nucléaires de l‘Iran de pas plus d’une année ou deux, au mieux. Israël devraient alors répéter son opération à échéance de quelques années. D’autres sources américaines maintiennent qu’une frappe israélienne unilatérale minerait sérieusement l’influence de l’Amérique au Moyen-Orient et appellent à refuser une intervention américaine consistant à venir à la rescousse d’Israël pour le sortir de la furie des missiles iraniens. Selon un autre point de vue exposé par certains éditorialistes américains, mrcredi, on ne doit s’attendre à aucune attaque américaine ou israélienne dans les jours à venir, mais elle doit probablement avoir lieu. Le Président Barack Obama sait bien qu’une attaque contre l’Iran, entrainera la foudre contre les israéliens, le Hizb Allah, la Syrie, et les Révolutionnaires Egyptiens, frapperont d’un coup Israël. Alors que la résistance Libyenne n’épargnera pas ni les américains ni les Français qui sont les plus ciblés après que Sarkozy a entrainé la France dans une ingérence flagrante en Libye surtout après l’assassinat de Kadhafi. En Israël, le Premier Ministre Benyamin Netanyahou a demandé à son bureau de ne faire aucun commentaire sur les preuves du travail de l’Iran sur une bombe atomique, apportées par l’Agence nucléaire, jusqu’à ce qu’il soit prêt et il a ordonné aux Ministres de son cabinet de garder le silence.

Ibn Khaldoun
Vendredi 11 Novembre 2011 - 20:26
Lu 4326 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+