REFLEXION

La grève des travailleurs du secteur de la formation professionnelle de Mostaganem continue

Les travailleurs tous corps confondus du secteur de la formation professionnelle de la wilaya de Mostaganem poursuivent leur grève entamée dimanche dernier. En effet, c’est suite à l’appel de leur syndicat national relevant de l’UGTA que ce débrayage a été décidé et rendu public par la coordination de la formation professionnelle.



La grève des travailleurs du secteur de la formation professionnelle de Mostaganem continue
Selon une source du bureau de coordination de la formation et de l’enseignement, le taux de suivi a dépassé les 70%. De notre côté, on a contacté le responsable du secteur par téléphone mais malheureusement personne ne nous a répondu pour confirmer ce taux annoncé par le syndicat. Les principales revendications selon le communiqué en notre possession sont l’abrogation de l’article 87 bis du code de travail, la prise en charge indemnitaire, l’intégration des contractuels dans des postes permanents et l’amélioration en général du pouvoir d’achat. A noter que la coordination a adhéré totalement à la grève décidée par le bureau fédéral apprend-on de sources concordantes.  Pour plus d’informations on s’est  approché du CFPA Kerchiche Bendhiba (Mosta03), où nous avons rencontré les grévistes. Sur les lieux, les travailleurs en grève ont dressé une grande banderole qui surplombait la porte d’entrée et par laquelle ils réclament, selon eux, un droit volé, qu’ils veulent acquérir. Ces derniers ont élaboré une liste de revendications qui commence par la réglementation de la situation professionnelle des contractuels travaillant dans ces centres de formation qui touchent à peine  15000 D.A par mois, et dont le contrat de certains d’eux dépasse les 8ans. « On fait tout, à savoir  peintres pour rénover les salles, agent de sécurité,  maçons et même parfois  soudeurs, le pire encore c’est qu’on peut même nous  solliciter durant nos congés, et si on ne vient pas on peut faire adieu à notre boulot », nous a fait savoir un travailleur contractuel. Rencontré sur les lieux , M. Benguedda Benaissa, secrétaire général de la section syndicale du CFPA Mostaganem 03, nous a déclaré: « Pour nous en tant que syndicat on veut que certains droits soient acquis, d’abord l’intégration du personnel contractuel et avec eux les économes gestionnaire sans oublier le corps commun (chauffeurs, agents) qui ont été négligés lors de notre dernière négociation et il faut que nos travailleurs bénéficient  du 15% dans les salaires attribués au cadre éducatif », et d’ajouter  « Ces travailleurs contractuels ont un impact direct au sein de cet établissement car ils représentent 35% du personnel, tant négligés pourtant. » Cette grève a débuté le 10 juin et devrait se terminer le 12 juin, mais selon les déclarations du secrétaire  syndical, dans le cas où leurs revendications ne seraient pas satisfaites,  ils vont reprendre leur mouvement de grève du 18 au 20 juin, une date qui risque de perturber le bon déroulement des examens prévus le 18 du mois en cours, et si leurs revendications seraient rejetées une nouvelle fois, ils entameront à nouveau  une nouvelle grève qui sera prévue en septembre prochain.                   

Imane H et B. Kamel
Mardi 12 Juin 2012 - 22:16
Lu 664 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager


1.Posté par omar le 13/06/2012 12:27
nous aussi le corps d'intendance universitaire on a le même problème.
dans cette algerie pourquoi une différence de 15 % d'un fonctionnaire qui a le même
diplôme et la même charge de travail

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+