REFLEXION

La gendarmerie enquête sur les bouchers de Annaba et Guelma : Découverte macabre d’entrailles et de têtes d’ânes à Tamlouka



La nouvelle information faisant état de la présence de la viande propre aux ânes  destines a la consommation au souk populaire de Tamlouka la population de Guelma et Annaba tombent  dans  un sentiment de frayeur, et d’angoisse, surtout pour ceux qui se sont approvisionnés de cette substance vitale à cette date.
 

 
 

En effet , Suite   aux informations parvenues dans la matinée d’avant hier aux services  de la gendarmerie nationale relevant de la commune de Tamlouka située à quelques encablures du chef lieu de la wilaya de Guelma , sur la présence de tripes, de pieds  et de têtes de baudets jetés à l’intérieur d’une parcelle cultivée en blé, distante d’environ 500 mètres  de école « Seghir Said ». Aussitôt,  les éléments du groupement de la gendarmerie se sont rendus sur les lieux, ou effectivement ont découvert une tête d’un âne  égorgé, et ses deux pieds comme a été dénoncé par un citoyen. Par contre les deux autres pieds n’ont pas été trouvés, ce qui a exhorté les services de la gendarmerie à réagir rapidement et en force, afin d’élucider cette  lugubre affaire.   Aussi il a été procédé à l’ouverture d’une enquête, par la gendarmerie nationale en ciblant tous les commerces privés de boucherie  et restaurants  existant au niveau de la commune par une campagne de surveillance et d’investigations en collaboration directe avec les services vétérinaires. En outre, les services vétérinaires ont procédé à  des visites inopinées auprès des bouchers et restaurant ou ils ont inspecté les différentes viandes existantes, afin de s’assurer la non présence de la viande d’ânes.

D’après les informations, aucune présence de viande d’âne n’a été trouvée, ce qui suppose que la viande en question, propre à ces bettes  égorgées, a bien pu être transférée à d’autres destinations, Cette thèse probable  se confirme du fait que l’abattage de ces bettes s’est effectué sur le lieu même ou les têtes et les abats ont été trouvés.  Les mêmes sources, rapportent qu’une autre découverte similaire mais plus importante  en quantité, s est produite   le vendredi de la semaine passée vers 10 heure du matin, ou il a été repéré deux têtes d’âne en plus de 6 pieds à l’intérieur d’une bouche de canalisation au niveau du siège de l’APC de Tamlouka.
Après la propagation de cette mauvaise nouvelle auprès des citoyens, ces derniers ont reçu un sentiment de frayeur, et d’angoisse, surtout pour ceux qui se sont approvisionnés de cette substance vitale à cette date. Toujours d’après les mêmes informations, les bouchers de Tamlouka wilaya de Guelma, vendeurs de viande au niveau des souks hebdomadaires des différentes communes, et mêmes au niveau des wilayates limitrophes, ont été expulsés avant-hier de l’un des marchés hebdomadaires le plus important à Annaba, leur assommant de quitter les lieux et emporter toute leur marchandise, par crainte et suspicion que la viande ne soit vraiment saine, maculant tristement la bonne célébrité de cette commune connue dans le passé par la réputation de sa viande ovine très prisée. A rappeler qu’en date du 28 octobre 2007 Les habitants de Garidi 2, à Alger, se sont réveillés sous le même  choc d’une découverte macabre, ainsi  les éboueurs ont retrouvé deux têtes d’ânes et quelques abats dans des bennes à ordures  .En attendant que les jours meilleurs atterrissent, que les citoyens surpassent leur inquiétude et trouver leurs bonnes habitudes alimentaires, les opérations de contrôle continuent et restent en veille.      

       


Riad
Vendredi 1 Mai 2009 - 23:49
Lu 896 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+