REFLEXION

La gare routière d'Arzew transformée en poissonnerie



C’est l’anarchie totale qui règne à la cité Ben Boulaïd de la commune d'Arzew, l’absence des services de l’ordre au niveau de cette daïra, dépourvue de sûreté urbaine dans des cités à grande agglomération à même d’instaurer l’ordre, a favorisé une situation de désordre et de chaos qui rend, malheureusement, la vie quotidienne des citoyens de cette région pétrochimique et industrielle de plus en plus difficile. C’est ainsi que l’endroit réservé aux transporteurs en commun, assurant les dessertes des villages limitrophes de la daira d'Arzew et de wilaya d'Oran, sis à la cité Ben Boulaïd, se trouve transformé par des commerçants ambulants en marché et poissonneries, devant l’œil complice des autorités locales. Ces marchands n’hésitent pas à squatter l’espace réservé au stationnement des transporteurs, pour étaler leurs marchandises et exercer leur activité, sans se soucier de quoi que ce soit. Le responsable local de l’UNAT, le syndicat des transporteurs, cette situation anarchique incombe aux responsables municipaux qui ne font rien pour remédier à cette cacophonie. «Nous avons à plusieurs reprises saisi le chef de daïra et les élus locaux de cette municipalité pour intervenir et sommer ces marchands de libérer l’espace réservé au stationnement des bus, mais en vain», déplore ce syndicaliste qui dénonce au passage le laisser-aller des pouvoirs publics. Cette situation, ajoute notre interlocuteur, crée quotidiennement des embouteillages et des bouchons interminables au lieu dit de la cité Benboulaïd à Arzew.

Rafik M
Mardi 27 Septembre 2011 - 21:45
Lu 595 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+