REFLEXION

La fleur cédée à 300 Da à Oran

QUAND LES ARABES FETENT LA SAINT VALENTIN !

Les opportunistes ont, encore une fois, fait parler d’eux, dans la journée d’hier, profitant de la fête de l’amour, à savoir la Saint Valentin. En fait que ce soit les fleuristes, les commerçants de friandises ou les commerçants illégaux, tout ce beau monde s’est fait une fortune, en augmentant les prix de leur marchandise.



La fleur cédée à 300 Da à Oran
Pour ce qui est des fleuristes, ils ont cédé la fleur à un  prix minimum atteignant les 300 Da, alors que pour les autres qualités les plus chères, il faut compter les 400 jusqu’à 900 Da la pièce, sans parler des bouquets de fleurs qui ont été vendus entre 1500 et 5000 Da le bouquet. Pour ce qui est des vendeurs de friandises, un seul produit a pris une certaine envolée, à savoir le chocolat, sachant que, et à titre d’exemple, la tablette de chocolat qui coutait 140 Da, a été vendue à 200 Da, et celle qui faisait 200 Da a atteint, durant la journée d’hier les 350 Da, sans parler des petites marques, ou celles qui ne sont pas du tout connues, et qui ont été vendues à des prix allant de 100 jusqu’à 200 Da la tablette. Il faut signaler que cela n’a pas été enregistré chez tous les commerçants de friandises, mais uniquement chez les opportunistes, comme ceux qui activent au niveau du centre-ville d’Oran, ou dans les quartiers chics d’El Bahia. Par ailleurs, et en ce qui concerne les commerçants illégaux, ils ont voulu profiter de l’occasion de la hausse spectaculaire des prix du chocolat des grandes marques pour faire écouler le produit des petites marques ou les marques inconnues, et cela au niveau du marché noir de M’dina Djedida et de la rue des Aurès. Le  plus grave dans cette histoire est que le chocolat qui a été exposé dans ces tables, chez certains commerçants illégaux était périmé. En effet, et selon des sources officielles relevant de la direction de contrôle des prix et de la qualité, et de la lutte contre la fraude (DCP), relevant de la direction du commerce de la wilaya d’Oran, nous  ont affirmé que des tournées au niveau de plusieurs marchés noirs ont été conclues par la saisie d’une importante quantité de chocolat en tablette, en boite ou en barre, de marques qui ne sont pas du tout connues sur notre marché, et qui ont été cédés à un prix très bas, dans le but de faire un important chiffre d’affaire en une seule et unique journée.
Pourquoi la fleur à 300 Da ?
Il s’agit là d’une question que nous avons posé à l’un des plus anciens fleuristes de la ville d’Oran, dont son magasin est situé au niveau de la place Auch. Le commerçant en question nous a affirmé que les fleurs qui sont vendues sont importées, et que leur prix a, même durant les autres journées, augmenté, à cause de la hausse du prix de l’Euro et la baisse de la valeur du Dinar algérien. « C’est pour cela que le prix de la fleur a augmenté, mais il ne faut pas oublier que les importateurs profitent aussi de ces occasions pour se faire plus d’argent » nous précisera notre même interlocuteur.
Que veut dire la Saint Valentin ? La majorité des algériens fêtent la Saint Valentin sans savoir que veut dire cette fête. En réalité c’est le plus grand pêché qu’un musulman puisse faire, sachant que Valentin est, chez les chrétiens, l’ange de l’amour, et qu’il descend sur terre uniquement en cette journée pour faire son travail. Mais cela est aussi un peu faux, sachant que la réelle histoire est celle de la mythologie grecque. En effet, cette mythologie croie qu’il y a le Dieu de l’amour, Cupidon, qui est représenté par un petit ange avec un arc à la main et des flèches d’amour. Mais chez les musulmans, il ne faut pas oublier que l’unique Dieu qui existe est le seul dans tout l’univers et qui fait ce qu’il veut, depuis toujours. Donc pour résumer, fêter la Saint Valentin veut dire croire qu’il existe un autre Dieu.    

A.Yzidi
Mardi 14 Février 2012 - 21:46
Lu 1062 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+