REFLEXION

La fièvre du mondial s'empare des algériens

La joie populaire observée dans toutes les villes et villages d’Algérie , à Alger, Oran, Mostaganem , Constantine, Annaba, Sétif, Batna, El Tarf, Skikda, Jijel, M’sila, Biskra, Sidi el Abbes, Mascara et toutes les autres wilayas du pays , ne diffère pas de celle enregistrée en France , à Roubaix, à Marseille ,Avignon et Besançon où plusieurs incidents ont éclatés :Bilan : 7 morts et des dizaines de blessés en Algérie et des arrestations à Marseille..!



Aussitôt après le coup de sifflet final de l’arbitre, toutes les villes d’Algérie, ainsi que  la France, ont été prises d’assaut par une marée humaine  qui venait fêter la victoire de l’Algérie  sur le Burkina Faso (1-0) et la qualification pour le mondial 2014. Dans toutes les villes du pays, d’interminables cortèges de voitures, klaxons à fond, parcourent les différentes cités et quartiers. La fête a duré toute la nuit.
 
Les algériens fêtent à Paris la qualification de l'Algérie
Des supporters algériens  ont célébré la qualification de l’Algérie pour la Coupe du monde 2014 mardi 19 novembre 2013 sur les Champs-Elysées à Paris. Des centaines de supporters de l'Algérie ont fêté mardi 19 novembre au soir dans un concert de klaxons dans Paris et notamment sur les Champs-Elysées, la qualification de leurs pays pour la Coupe du monde 2014 au Brésil. Une partie de la soirée, les voitures ont monté et descendu la grande avenue parisienne avec des drapeaux algériens, au milieu des pétards et des fumigènes. "On est qualifié pour le Mondial pour la quatrième fois, c'est une grande fierté. C'est important surtout que c'est le Brésil", déclarait Mohamed Gridissa, 32 ans, cuisinier d'origine algérienne. Dans toute la Capitale, des klaxons ont retenti, plus nombreux sur les grands axes et place de la République. Sur les grands boulevards, à un feu rouge, cinq jeunes gens et filles sortis d'une petite voiture, musique raï à fond, se sont mis à danser, s'enroulant dans le drapeau algérien. Plus tôt dans la soirée, plusieurs centaines de supporters de l'Algérie s'étaient rassemblés dans le quartier parisien de Barbès (XVIIIe arrondissement) pour célébrer la qualification de leur équipe nationale. Une importante communauté algérienne réside à Barbès. Des supporters de l'Algérie se sont réunis dans le centre-ville de Strasbourg, et à Marseille, où des incidents se sont produits dans le quartier du Vieux-Port de Marseille, sans faire de blessé ni entraîner d'interpellation.

7 morts et 243 blessés après le match
Au moins 7 personnes ont trouvé la mort et 240 autres ont été blessés mardi dans divers incidents durant les heures qui ont suivi la fin de la rencontre Algérie-Burkina Faso sur l’ensemble du territoire national, selon un bilan fourni par la protection civile. L’une des 7 victimes décédées a rendu l’âme dans la wilaya de Mila après un arrêt cardiaque juste à la fin de la rencontre. Alors que 4 autres personnes ont trouvé la mort dans la wilaya de Biskra au du défilé pour fêter la qualification de l’équipe nationale pour le mondial brésilien. Elles sont été heurtées par un camion. Alors que dans la wilaya de Blida, une personne a fait une chute accidentelle au cours également du défilé. Alors qu’à Tipasa une autre personne a été mortellement heurtée par un automobiliste. Les wilayas de Blida et Alger ont été celles qui ont enregistré plus de personnes de blessées au cours du défilé qui a suivi la fin de la rencontre Algérie-Burkina Faso.

Six algériens  placés en garde à vue à Marseille
La victoire mardi soir de l'équipe de football algérienne, qui l'envoie à la Coupe du monde du Brésil, a entraîné des débordements à Marseille et Avignon. Six personnes ont été placées en garde à vue à Marseille et une enquête a été ouverte à Avignon à la suite d'incidents qui ont éclaté après la qualification de l'Algérie pour le Mondial de football, a-t-on appris mercredi de source policière. A la fin du match qui avait lieu à Blida (Algérie), quelque 2.000 supporteurs s'étaient rassemblés sur le Vieux-Port, à Marseille, pour fêter la victoire de l'équipe algérienne contre le Burkina Faso (1-0). Un groupe d'individus s'en est alors pris aux forces de l'ordre postées sur place, selon cette source. Trois policiers ont été légèrement blessés, et six personnes placées en garde à vue après la dégradation de quelques chalets du marché de Noël, a précisé cette source. Le calme était revenu vers minuit.

Des incidents à Roubaix, Avignon et Besançon
A Avignon, où 200 personnes s'étaient rassemblées à proximité des remparts et de la rue de la République pour fêter la victoire de l'Algérie, des échauffourées ont éclaté avec les forces de l'ordre après qu'un groupe de jeunes eut caillassé les policiers, a-t-on appris de source policière. Deux policiers ont été légèrement blessés, a-t-il été précisé. Une enquête a été ouverte pour en authentifier les auteurs. Une trentaine de supporteurs de l'équipe nationale de football d'Algérie ont dégradé un véhicule de gendarmerie mardi à Besançon, brisant une vitre et blessant légèrement une femme gendarme, a-t-on appris mercredi de source judiciaire. Trois gendarmes qui circulaient à bord d'une voiture dans le quartier sensible de Planoise à Besançon, peu avant 22h, ont été stoppés à un feu rouge par une trentaine de jeunes brandissant des drapeaux algériens et bloqués par d'autres véhicules. Les supporters ont recouvert le véhicule avec les drapeaux, avant de donner des coups de pieds dans la carrosserie et d'arracher un essuie-glace et le pare-choc arrière, a précisé la gendarmerie. Un individu a lancé une pierre sur une vitre latérale arrière qui s'est brisée sous le choc. Une femme gendarme a été blessée à l'œil gauche par les débris de verre, a-t-elle ajouté. Les supporters se sont dispersés avant l'arrivée de la police. Une enquête a été ouverte. La victime a été transportée au CHRU de Besançon pour recevoir des soins, avant d'être examinée mercredi à l'institut médicolégal de la ville. La gendarmerie a l'intention de déposer plainte pour l'agression des militaires et pour les dommages matériels. A Roubaix (Nord), «les forces de l’ordre ont essuyé quelques jets de projectiles» et «quelques voitures ont été incendiées notamment dans le quartier de l’Épeule», indique La Voix du Nord.


La joie de la qualification partagée sur les réseaux sociaux
Sur Facebook, nombreux sont les supporters des Verts à commenter. « Bravo pour les Fennecs », dit Karim pour qui « c’est toujours le foot qui rend le sourire aux Algériens mais surtout n’oublions pas les douleurs qui ont accompagné cette joie, les décès et les blessés. Merci ! » Pour Nadjia, ce n’est pas One, Two ,Three mais c’est quand même « Viva l’Algérie ! ». Areski, envoie un message aux décideurs algériens sur Facebook, « Patriotisme à fleur de peau : quelle est la cause qui peut rassembler autant de monde si ce n'est le rêve. Nos politiques devraient s'en inspirer ». Nadjia lui répond sans fioritures: « On s'en fout dans la douleur ou pas c'est le Brésil et non l'exil du délire !! » Déjà Nari est au Brésil et pour lui « Ce sera encore plus douloureux lors du 1er tour du mondial, mais la joie et le patriotisme sont présents ». Sur Twitter, peu de réactions sur la fête à Alger mais des réactions sur la fête des Algériens en France : pour Mel-k-officiel, ce soir à Paris, ce ne sont plus « les Champs-Élysées mais plutôt Les Champs-d'Algérie. Mort de rire ».  Pour Sann Borsalino, « les Champs-Élysées sont l’avenue la plus dawa du monde ».FuckTyler note de son côté: « A Lille, on dirait que l'Algérie a déjà gagné la Coupe du monde ». Pour Lee, les débordements d’après match, signent le début du match  « Algérie-police! ».

Riad
Mercredi 20 Novembre 2013 - 16:49
Lu 624 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+