REFLEXION

La fidélité de Salim : L’histoire de l’homme qui porte sa femme paralysée sur son dos depuis 5 ans

L’histoire de Salim Rakhroukh pour l’amour qu’il porte à son épouse est édifiante. Elle est extraordinaire, elle relève de l’inimaginable et pourtant elle est réelle. C’est une histoire qui relève du surréalisme, dans une époque où le vrai amour n’est devenu qu’une utopie.L’homme moderne ne cesse de se targuer pour tenter de mettre en exergue l’existence du vrai amour, en procédant par mille et une attitudes, mille et une façons, mais des exemples concrets pour le prouver sont rarissimes.



La fidélité de Salim : L’histoire de l’homme qui porte sa femme paralysée sur son dos depuis 5 ans
TOUT LE MONDE RABACHE SUR LE VRAI AMOUR, MAIS PERSONNE N’ACCEPTE SON SACRIFICE
 On a entendu des philosophes philosopher sur le vrai amour sans pour autant qu’ils le connaissent ou le vivent. Des mélomanes qui le fredonnent sans qu’ils le sentent, des poètes le poétiser sans qu’ils frémissent, des amoureux le rabâcher sans qu’ils atteignent à son apogée.    Mais l’histoire de Salim Rakhroukh , 40 ans, gardien d’une école à Eulma, marié depuis 1996, l’inconnu des médias universels, et  du cinéma hollywoodien  a tenté de dévoiler  par le biais de la chaine satellitaire « El Arabiya » une réalité quoique maculée d’amertume mais reflète une grandeur d’âme inouïe qui ne peut être que l’apanage des grands hommes enfantés depuis que la terre est terre, depuis que le monde est monde. Cette histoire reflète la vie d’un jeune couple qui après avoir convolé en juste noces, ont décidé de donner à leur amour un vrai sens. Un amour bien bâti,  sous forme d’empire  pour qu’il ne soit jamais à jamais altéré.  Malheureusement Dieu en a décidé autrement, et l’épreuve ne sera pas chose facile pour ce couple, qui doit lutter sans relâche, voire  inlassablement pour surmonter  les rudesses de la vie.  

L’ETAT DE SANTE DE L’EPOUSE SE DETERIORA SOUDAINEMENT
La jeune femme tomba malade. Son état commence à se détériorer jour après jour. Les différents examens et consultations n’arrivent désormais guère à stopper la maladie qui avançait à grand pas et altérait  de plus en plus son corps. Au fil des mois, quoique invaincue, mais impuissante, elle ne fit qu’assister à contempler la décrépitude de  son corps. Elle est désormais atteinte d’une maladie des os qui l’avait fait perdre l’usage de ses membres supérieurs et inférieurs. Elle ne pourra désormais ni se lever sur ses pieds, ni pouvoir effectuer le moindre pas pour se déplacer d’un coin à un autre, ne serait ce que pour se servir un verre d’eau pour étancher sa soif. Le plus douloureux dans cette histoire, la jeune épouse a même perdu l’usage de la parole. Elle ne pourra communiquer que par l’expression de ses émotions que trahissait son visage. L’épreuve est vraiment difficile pour surmonter la pente pour la malheureuse.

LA RUDE EPREUVE QUE SALIM, L’EPOUX FIDELE MENE AVEC UNE FOI INEBRANLABLE
 Salim le mari fidèle malgré toutes ces épreuves douloureuses, résista. Il mena une bataille implacable pour ne pas succomber à son triste sort. Il s’acharna alors à la vie et tenta de prendre sa femme en charge. D’un air radieux et expressif, au visage impassible avance avec nonchalance à chaque fois que la situation l’exige vers son épouse, l’entoura de ses mains tremblotantes, mais avec délicatesse pour ne pas la brusquer et l’enfila majestueusement sur son dos comme on harponne un nouveau né et la déplaça là où la nécessité l’exige. Salim est toujours présent, nuit et jour, à chaque moment, pour toujours répondre présent à son épouse malade d’autant plus qu’il vit seul et qu’il n’a personne pour l’aider. Le seul fils qu’il possède est encore jeune et ne pourra guère assumer une telle tache. Ca fait cinq ans jour pour jour que Salim est au chevet de son épouse. Seul Dieu peut en témoigner de la lourdeur de cette tache que Salim ne cesse d’accomplir avec ardeur et véhémence afin que l’histoire lui tienne ce courage et cette fidélité hors du commun au service d’une épouse qui possède comme seule arme que l’amour pour son mari et son fils. Quoiqu’ elle est trahie par la maladie, elle garde toujours le visage radieux et plein d’espoir pour que le lendemain soit plus radieux. Elle tient énormément à sa famille qu’elle s’est consacrée corps et âme pour l’investir, la bâtir, la rendre infaillible dans les moments de douleur. Cette force de caractère, quoique inerte de corps,    rend plus vivace son être et la pousse inexorablement  à s’agriffer  à la vie et à l’amour de son mari. Sa foi dans l’espoir d’un miracle pour qu’elle guérisse demeure une réalité inébranlable.  Après le décès de ses parents qui ont laissé un grand vide, Salim s’est  retrouvé seul face  à une solitude  dévorante qui lui rongeait le cœur, car l’épouse malade et alitée a fort  longtemps perdu cette vocation, celle de le distraire, le consoler dans des moments de peines et de tristesse. Le destin lui a renversé ce rôle,  car très fidèle à sa femme comme une tourterelle à son male, c’est  lui qui  s’est accaparé de la tache ménagère, quoique très ardue pour un homme mais pas impossible, car le sacrifice oblige. Salim fait tout à la maison. Il prépare le manger, et s’occupe avec dextérité à laver seul son linge et celui de sa pauvre femme et de son fils, et sans le moindre mécanisme, car Salim ne dispose pas d’une machine à laver, la vie sordide ne lui a pas offerte une. Salim s’occupe de sa femme comme on s’occupe de son bébé. Il lui sert à manger de ses propres mains. Il l’exhorte à avaler sa bouchée d’aliment. Il lui fait prendre aussi son verre d’eau et de lait. Il l’aide avec délicatesse à buvoter son liquide goute après goute afin qu’elle se désaltère. Chaque nuit,  avant de s’endormir, il l’a console et lui rappelle les bons souvenirs indélébiles qu’ils ont vécus ensemble dans le passé. Une fois endormie, et ses paupières alourdies, Salim contemple  son épouse ardemment comme si c’était la première fois où il se désaltérait de sa présence. Mais parfois ses réminiscences  se chevauchent  et le  pousse  à sombrer  dans l’amère réalité. Alors, il réalise que son épouse est  en train de passer par une difficile épreuve et que seul un miracle pourra lui rendre sa quiétude et sa sérénité. Mais Salim ne désespère pas, sa foi en Dieu lui insuffle chaque nuit  une nouvelle force  pour appréhender avec sérénité le jour suivant. Et jour après jour, Salim le redoutable  ne fléchit pas. Il manifeste davantage son amour et sa fidélité pour son épouse.

SALIM REÇOIT LA VISITE DE LA CHAINE SATELLITAIRE « EL ARABIYA »
Cette modeste famille méconnue du monde extérieure, un jour elle reçoit la visite de la chaine « El Arabiya » pour éventuellement faire un reportage sur la tragédie qui s’est emparée de cette famille. Salim en homme aguerri par cette rude épreuve qu’il traverse depuis 5 longues années   à assister impuissamment à la dégradation de l’état de santé de son épouse,  tente difficilement de s’extirper de sa léthargie et faire ses premières déclarations. Surpris par les premières larmes, Salim n’entame aucune résistance à les laisser couler. Il déclara être l’homme le plus fidèle au monde, car assumer ses responsabilités sans la moindre lamentation envers son épouse est un honneur, une fierté.   Salim raconte sa pauvreté et demande l’aide pour qu’il puisse soigner son épouse. Sa guérison est devenue une réalité fatale dans le moindre de ses rêves et ses cauchemars.  Salim ne cesse d’implorer son créateur pour qu’il puisse lui venir en aide et guérir celle qui a partagé avec lui ses joies et ses peines, celle qui avait vécu avec lui  des moments inoubliables. Salim dira être capable et disponible pour tout donner même sa vie pour que son épouse retrouve sa santé. La voir souffrir et supporter continument  le fardeau de la maladie, le rend triste et malade. Il se sent comme une épave perdue dans un océan. Mais  Salim lutte et dans des  moments  de délire où le langage du cœur devient parfois que spontanéité, il revoit flotter la présence de sa femme,  son image qui se faufile partout devant ses yeux, son sourire qui devient obsédant, et tout ceci lui remonte le moral et le pousse à se cabrer contre le désespoir qui dans des moments d’inattention tente de l’affaiblir. Salim les larmes  aux yeux raconte comment durant ces cinq années à veiller corps et âme sur son épouse clouée au sol par la maladie qui ne lui a laissée aucun répit à se prendre un tant soi peu en charge, afin d’alléger la charge  que supporte son mari. Salim profite du passage de la chaine « Al Arabia » pour lancer un appel de détresse aux autorités locales pour lui venir en aide et lui concéder un logement décent pour abriter  sa femme et son unique fils. Salim dira avoir un logement, ce sera pour lui une renaissance. Il tient tellement à faire plaisir à sa femme, elle qui a souvent rêver d’un  chez soi pour se complaire  et vivre heureuse comme tous les couples de son âge.  Salim a eu de son union un fils, un adolescent qui semble triste et très inquiet de l’état où se trouve sa mère. Mais malgré cette rude épreuve, l’adolescent travaille bien à l’école et semble avoir de bonnes notes.   Chaque jour  de retour de l’école à la maison,  l’enfant accoure impatiemment  vers sa mère et la berce de ses bras. Courageux comme son père, l’adolescent  pleure souvent  et implore Dieu pour guérir sa mère. Salim  est employé dans un établissement scolaire en tant qu’agent de sécurité  et ne gagne qu’un salaire modeste lui permettant difficilement de faire vivre sa petite famille. Logeant à l’intérieur de l’établissement  dans un logement trop exigu, une pièce cuisine. Des conditions de vie déplorables selon  quelques déclarations de citoyens qui le connaissent bien.  Mais Salim, l’homme, le surhomme qui ne cesse de secourir sa chère épouse handicapée à 100 % depuis 5ans ; nuit et jour, avec fierté et abnégation,    ne peut que témoigner d’un amour sincère et fidèle, très rarissime, peut être unique en son genre, un spécimen  rare de nos jours, où les lois sublimes de la fidélité et de l’amour sincère ont été viciées.

G.A
Mercredi 30 Mai 2012 - 21:33
Lu 6154 fois
A LA UNE
               Partager Partager


1.Posté par oueslati Nora le 31/05/2012 07:25
Bonjour interpelée par cette histoire, je me demandais si il était possible de venir en aide pour cette famille, comme par exemple permettre à cette femme d'avoir un fauteuil, L'idée serait de mobiliser des gens et d'obtenir des fonds. J'attends votre réponse. Bien à Vous! Nora Oueslati

2.Posté par cheraa le 31/05/2012 11:51
bonjour! c est une histoire d amour emouvante;je souhaite beaucoup de courages au mari fidel!

mais en ce qui concerne l interventiion de notre amie OUESLATI NORA, je te remercie vivement pour votre geste humanitare..
a mon avis,cette famille a besion de l aide; financier,materiels,et moral!!

amicalement: CHRAA..

3.Posté par rachid le 31/05/2012 12:59
q allah aide c est un test allah pour voir épreuve mais ou est état avec c est milliard au lieu d aidé c est personne qui son des millier en Algérie il pense qu a eu des vrai égoïste

4.Posté par cheraa le 31/05/2012 14:48
rebonjour! je n' arrive pas a comprendre!! pourquoi? le teau d incapacité est de 10 pour cent seulement,c est la question qui reste posee??

5.Posté par kamel le 02/06/2012 13:42
ALI DE BRUSSELS BELGIAUE
ET SI POSSIBLE D'AVOIR SON NUMERO DE TELEPHONE OU ADRESSE EN ALGERIE
MERCI BARAKALLHOU FIKOUM

6.Posté par HAMOU Mohamed le 02/06/2012 18:54
pour moi je n'ai rien a lui donné car je sais beaucoup de mes semblables algériens mêmes nos frères qui vivent a l’étranger peuvent portés aides a cette famille que je prie dieu de les enrichir de patience et d’espoirs

7.Posté par Mehdi le 03/06/2012 08:12
ou sont les ministres de la solidarité et les APC , l'Argent de la Zakat tous le monde peut contribuer à aider et sauver pareil cas,aprés tout nous sommes musulmans

8.Posté par OSCARLOS le 04/06/2012 13:48
Pour CHERRA ...le taux d'incapacité de la femme de notre héros est en réalité de 100% et non 10%.
Il s'agit en effet d'une erreur de frappe! par sa fidélité notre homme s'est assuré une place au paradis.
Courage! ALLAH est ton témoin ..........

9.Posté par Réflexiondz le 04/06/2012 14:45
Effectivement le taux d'incapacité de la femme est de 100% et non 10%, il s'agit bien d'une erreur de frappe.
Merci OSCARLOS pour la remarque et merci à tous pour vos commentaires

10.Posté par derder le 06/06/2012 06:35
svp....svp....aidez nous^pour les aider......donnez nous un moyen d'entrer en contacte avec cette famille.......
ya mille et une choses a faire pour un semblant de soulagement, pkoi ne pas commencer par leur trouver une femme de menage qu'on poura remunerer pour soulager le mari des taches, cuisiner pour le p'tit.....ect....

11.Posté par norhan27 le 17/06/2012 13:48
L'histoire est tellement émouvante que je n'en ai les larmes aux yeux , aussi je propose à tous les internautes de faire un appel aux dons pour aider cette famille à commencer par lui payer une aide à domicile pour alléger les taches ménagères et peut être encore plus. Aina elmouslimine, c'est en pareille occasion qu'ils devraient se manifeste?. et si possible avoir son numéro de téléphone. Ina llah la youdaye3 adjra el-mouhssinines

12.Posté par Lallali le 18/06/2012 08:13
Il a besoin d'être aidé de différentes manières, soit par des moyens matériels et humains et je pense que pour un cas pareil les aides vont affluer de toutes parts. Le lieu de résidence n'est pas indiqué il me semble, il faut commencer par là. Je reste dans l'expectative

13.Posté par bada le 20/06/2012 23:33
salut tout le monde,
أولا أطلب بعين باكية وقلب متألم من المستعان على كل شيئ ان يشفي ضر هده الزوجة ويفرج كرب الزوج وألم الابن . ياأهل الكرم والجود لمادا لانقوم بجمع المال اللازم لتغطية مصاريف السفر والعلاج بالخارج.
ان كان اقتراحي هدا ممكن لاني لااعلم ماهو رأي الاطباء. لمادا لانبدأ اليوم الان قبل الغد .

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+