REFLEXION

La ferme aquacole, un projet qui traine à Ain Témouchent

Monsieur Abdellah Khenafou a sommé l’investisseur du projet de la ferme aquacole « AcquaTafna » d’achever le projet, dans les meilleurs délais, sous peine de mesures coercitives et répressives en conformité des dispositions de la loi en vigueur.



La ferme aquacole, un projet qui traine à Ain Témouchent
Monsieur Abdellah Khenafou , Ministre  de la pêche et des ressources halieutiques ,au cours de sa visite  d’inspection et de travail à travers la wilaya d’Ain-Temouchent, durant la matinée du jeudi 19 janvier 2012, accompagné des autorités locales ,  les membres élus des assemblées nationales et locales, ses proches collaborateurs , les responsables du secteur  et  les représentants de la presse audiovisuelle et écrite, s’est montré très décisif et catégorique  en sommant l’investisseur de la ferme aquacole « Aqua Tafna » implantée dans le littoral de Oulhaça (commune et daira d’Oulhaça), ‘d’achever ce projet, car , il connait un retard considérable de 05 ans, faute de quoi, des mesures coercitives  et répressives seront prises à son encontre , en déclarant que  ceci est un mauvais exemple pour le développement halieutique et aura des répercussions négatives sur le programme du gouvernement. Signalons que ce projet a été  lancé en 2003, avec l’aide de l’Etat d’une somme de 490 millions de dinars, et en 2010, l’investisseur a reçu un crédit de 84 millions de dinars, pour la réalisation de 51 bassins devant produire 700 tonnes de dorade et loups de mer. Monsieur le Ministre a donné des instructions aux responsables du port de Béni Saf de réaliser des investissements de glaces, et autres activités en dehors de l’enceinte portuaire en raison de sa saturation. Profitant de cette occasion, un patron de pêche a informé le premier responsable du secteur de la pêche  que son bateau acquis dans le cadre de la relance économique se trouve toujours en Turquie , depuis environ 3 ans, en raison du retard accusé par la Banque BADR dans le virement du crédit au profit de la société navale Turque. Avant le port, Monsieur le ministre a inauguré  un nouveau bloc pédagogique d’une capacité d’accueil de 150 places supplémentaires, ce qui globalise actuellement 300 places pédagogiques. Il renferme un  parc naval, un atelier  de  mécanique générale, une salle de sécurité, une salle de simulateur de navigation maritime  et de pêche, deux salles de cours , une grande salle de conférence, un réfectoire-foyer, avant de présider une cérémonie de  06 certificats de formateurs  ROC en Radio  de navigation maritime, 03 attestations de réussite au profit de 03 patrons-côtiers , et en cette circonstance, 02 coupes de football aux équipes ayant remporté le tournoi du « le marin sportif »  présidée par  une cérémonie de remise des attestions de réussite , organisée à l’école de formation technique de pêche et d’aquaculture de Béni-Saf. M. le ministre a clôturé sa tournée d’inspection et de travail par la visite de la ferme aquacole  « aqua sole   », implantée dans le littoral de M’Said Sbiatt relevant de la commune de M’Said et daira d’El-Amria),  située à 40 kilomètres d’Ain-Temouchent, s’étendant sur une superficie  de 3,5 hectares  pour un montant de 850 millions de dinars,  et  en  mesure de produire 4. 000.000 d’alevins par an, au niveau de son écloserie, et 1000 tonnes de maigres loups et dorades pour l’engraissement. Les travaux de cette ferme ont été lancés en avril 2006, et peut générer 240 postes d’emploi dont  60 directs et 180 indirects. Là, après avoir visité les différents équipements et installations,  il s’est montré satisfait des efforts consentis par les investisseurs, du fait que le projet va être fonctionnel en avril 2012, en affirmant que l’Etat aide les investisseurs qui réalisent des projets de bonne rentabilité pour couvrir le marché local en poissons et pourquoi pas   pour l’exportation , ainsi que la création de postes d’emploi. Rappelons que la wilaya d’Ain-Temouchent qui abrite un littoral de 80 kilomètres de longueur, d’une flottille  de 452 embarcations   réparties  comme suit 267 au port de Béni-Saf (daira de Béni-Saf)  et 185 à celui de Bouzedjar (daira d’El-Amria) , n’enregistrent qu’un nombre de  313 unités de pêche pour un total de  4261 marins inscrits, activant à bord  de 02 thoniers, 85 chalutiers,94 sardiniers et  132 métiers. Elle a  connu une baisse  très sensible dans la production des poissons, alors qu’en 2007, la production a atteint  31.061 tonnes, tandis qu’en 2006, une production de 27.886 tonnes et en 2008, une quantité de 21.364 tonnes de poissons.  Par ailleurs, le secteur de la pèche et des ressources halieutiques, sera renforcée par deux (02) fermes aquacoles dont  la ferme « aqua tafna » implantée à Rachgoune (commune et daira d’Oulhaça) et  « aqua sole » à M’Said (commune de Msaid-daira d’El-Amria), dont la réalisation rentre dans le cadre du soutien à la relance économique, faisant partie des 60 projets inscrits dont 56 ont été réceptionnés, avec un montant de  4.048 milliards de dinars.

B.Abdelgheffar
Dimanche 22 Janvier 2012 - 10:43
Lu 671 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+