REFLEXION

La députation confisquée par les opportunistes à Mascara ?

Les députés et les sénateurs sortants que leurs partis ont sommés de ne pas pouvoir avoir un second mandat, se sont démarqués de ces partis pour prendre place dans des nouveaux où ils se trouvent automatiquement tête de liste ou alors faire cavalier seul sur une liste d’indépendants.



La députation confisquée par les opportunistes à Mascara ?
Ces opportunistes, veulent coûte que coûte figurer sur le quota de la prochaine A.P.N comme s’ils étaient  vraiment indispensables. Il ne cherche pas comme le passé à être dans un grand parti, n’importe quelle formation politique peut faire l’affaire, il suffit d’avoir une casquette politique légalisée. Nos élus comme nos chefs de partis ignorent  ce qu’ est l’idiologie politique, il n’y a ni parti de gauche, ni parti de droite ni centriste, ni socialiste ni capitaliste, la seule différence qui existe de nos jours c’est un parti Islamiste et un parti laïc. Plusieurs exemples peuvent être cités. Le R.N.D qui a comme tête de liste à  Mascara Miloud Chorfi , le porte parole d’Ouyahia suivi en seconde position de Kada Djellid le secrétaire du bureau du RND de la wilaya, verra le départ de Bouabdellah le secrétaire de l’UGTA et Ghalmi Hayat , la secrétaire de l’UNFA qui se trouvent tête de liste dans le P.T ce qui crée un désordre dans le parti de LOUISA Hanoune. Au niveau du F.L.N on trouve comme tête de liste Boukeroucha pour un second mandat suivi de Behillil , le secrétaire du bureau de l’ONEC de la wilaya, et on enregistre le départ de Boussebie Mostefa l’actuel député F.L.N qui se retrouve tête de liste dans un autre parti. D’autres parts, on enregistre l’émergence de certains élus qui ont fait leur examen politique au niveau des APC où  ils ont échoué  pour prétendre regagner  le sommet de l’hiérarchie. Un maire qui a causé la dégradation d’une commune arrive t il à être législateur et décider  de la vie de tout un peuple ? ceci amène si Ahmed à s’interroger  sur le devenir de notre pays qui continue à vivre la médiocrité ; dans l’ignorance, nous a-t-on pas promis que la vie politique  doit revenir entre les mains des jeunes qui possèdent des capacités intellectuelles et qui peuvent mener la nation vers le progrès, le développement et la technologie ?  Hélas, en plus de l’incompétence, on apprend que parmi les députés et sénateurs sortants  figurent des repris de justice qui sont passés par on ne sait quelle voie pour arriver dans l’hémicycle de l’APN  ainsi que des fils de traitres  de la nation que leurs dossiers furent jetés, mais  comment ont-ils fait pour bénéficier du premier mandant ? Ces derniers  espèrent toujours  faire partie de la course aux législatives et tout est possible disait si Ahmed. Dans notre pays  la parole est à la  CHEKARA  qui peut faire des miracles. Il n’est plus question de représenter son pays mais plutôt  de  chercher les moyens pour s’enrichir de son pays et sur le dos  du contribuable. Comme on a entendu dire ce député sortant « la caravane passe et les chiens aboient ».

B.Boufaden
Mardi 3 Avril 2012 - 10:48
Lu 448 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+