REFLEXION

La démocratie, un débat encore faussé



En matière de démocratie, comme en toute chose, l’expression des idées reste relative. En ce domaine, comme dans tous les autres ce qui ressort le plus clairement est que, à quelques encablures de retard de l’occident, nous consommons ses idées avec un retard qui n’a pas effet de les baver, d’une perversion somme toute originelle. Les droits de l’homme par exemple ! Prenez un tel sujet, et vous ne serez que partiellement convaincus. L’occident inventeur concepteur du droit de l’homme, crée la force d’intervention rapide, résultats : l’Afrique entre dans l’anti. Monde la guerre civile, continue d’affecter l’Afghanistan. Le peuple sahraoui ne cesse de connaitre les offres de la guerre. Aujourd’hui, nous sommes dans un monde inégalitaire. C’est l’occident qui donne le la, qui met le reste au pas, et même sa musique ne se danse plus au pas de l’aie, elle n’en reste pas moins redoutablement guerrière. Un pays comme le nôtre a trois fois plus de raison de respecter la démocratie qu’un autre. En premier lieu parce qu’il croit aux préceptes de l’Islam, seconda, parce que s‘étant libéré au prix fort, il professe pour la liberté un respect excessif, enfin il a accepté un type de société dont la démocratie est la quintessence même. Ceux qui, ailleurs, nous connaissent n’ignorent pas sans doute que le pays s’acquitte au mieux de sa tâche. Si nous devons interpeller nos consciences d’Algériens, nous ne pouvons à l’évidence éviter de montrer du doigt ceux qui nous ont torturés ; de les accuser le pourquoi cas, de leur faire rendre gorge, ne seront ce que symboliquement. La raison d’état a sa raison que je ne connais pas. En guise de quoi, la circonspection reste de rigueur. Si nous n’avons pas la possibilité de faire traduire les criminels de la guerre d’Algérie en justice, nous avons au moins le devoir d’essayer. Les lignes et les associations des droits de l’homme, ainsi que la fondation du 8 mai 1945, doivent s’associer, pour, ne serait-ce, que démarquer d’une mannite indélébile, la listes des crimes sur le front des criminels, à défaut de les envoyer à la potence.

S.A.A
Samedi 13 Novembre 2010 - 22:01
Lu 382 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+