REFLEXION

La danse passe avant la science



La danse passe avant la science
C’est comme ça et pas autrement. L’association des médecins généralistes de Blida a du mal à se faire entendre. Cette association qui organise périodiquement des journées de formation au profit de ses membres, n’a pu obtenir un local. Plusieurs autres associations à l’image de celle de Kefi El-Yatim ( le parrain de l’orphelin), celle de la lutte contre le cancer, n’ont pu avoir des locaux et ce malgré les promesses des autorités de la wilaya, contrairement à certaines association spécialisées dans le chant et la danse qui elles, jouissent de toutes les commodités et ne rencontrent aucun problème pour que leurs demandes aboutissent.

Réflexion
Dimanche 20 Février 2011 - 23:01
Lu 301 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+