REFLEXION

La crise du transport persiste à Oued Taria ( Mascara )



Un grand nombre de citoyens sont contraints d'attendre des heures à l'arrêt d’Oued Taria , face à une crise de transport qui dure depuis plus de 05 mois et surtout après la rentrée des travailleurs de leur congés et la rentrée scolaire, cette situation provoque de grandes bousculades. Selon les propos des citoyens, la crise du transport persiste toujours entre Oued Taria et Mascara et s'accentue plus de bonne heure, «nous sommes obligés» disait un citoyen, de se bousculer pour pouvoir décrocher une place dans le bus, pour se rendre à Mascara et le même scénario se répètera chaque jour, pourtant il y a plus de 18 bus qui desservent cette ligne entre Oued Taria et Mascara et le manque se fait sentir, même les bus qui desservent la ligne Saïda Mascara Oran et Mostaganem, ne transitent pas par le village et s’ils le font, c’est pour faire descendre des voyageurs parce qu’il affichent tout le temps complet. Un autre citoyen qui travaille à Mascara et qui fait la navette quotidiennement ajoutera : « la plupart du temps je dois recourir aux clandestins pour faire la desserte entre Oued Taria et Mascara pour arriver à temps à mon travail, mais combien me coûte cette course qui se répète presque chaque jour ? » La population d’Oued Taria pointe le doigt vers la direction des transports qui, selon les habitants, ne fait pas appliquer aux transporteurs les horaires comme le reste des lignes, surtout la matinée. Nos transporteurs imposent leur diktat sur certains trajets où ils se voient à l’abri de tout contrôle de leur tutelle s’il y a contrôle disaient ils.

B.Boufaden
Dimanche 2 Octobre 2011 - 22:30
Lu 330 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+