REFLEXION

La criminalité chez les mineurs en hausse à Mostaganem

Selon les dernières statistiques des services de sécurités de la wilaya de Mostaganem, la violence chez la catégorie des mineures est en hausse par rapport aux années précédentes ce qui oblige aujourd’hui les responsables de la wilaya chacun à son niveau de prendre acte pour maitriser la situation avant qu’elle ne devienne incontrôlable.



La criminalité chez les mineurs en hausse à Mostaganem
En effet, plusieurs cas de violences et agressions commis par des mineurs et des enfants ont été enregistrés durant l’année 2011-2012. Les chiffres sont effrayants. Un dernier bilan, fait état de 12 agressions sexuelles et plusieurs autres tentatives enregistrées sur des enfants âgés de moins de 13 et 7ans. Un nombre important d’enfants et adolescents ont fait l’objet de coups et blessures volontaires. Les services de police et autres organismes de sécurité  sont intervenus dans la majorité des cas enregistrés, des interventions,  qui se sont souvent soldées par l’arrestation des coupables. Mais rien n’a changé est la situation demeure toujours  accablante.  N’oublions pas de signaler au passage que les opérations coups de poings ont porté leurs fruits dans la ville de Mostaganem et autres quartiers chauds où les agressions et vols sont devenus pour certains monnaie courante. Il faut signaler que la majorité de ces affaires, d’après une source officielle, a été enregistrée dans les milieux familiaux, où des parents, ainsi que des tuteurs légaux ont été inculpés de violence et agressions sur des descendants. Par ailleurs, plusieurs adolescents ont été arrêtés par les éléments des services  de sécurité pour des affaires de vol à la sauvette, vol et agression, détention d’armes blanches et coups et blessures volontaires. Plus de 90% des mineurs, pour ne pas dire la totalité,  ont été placés au niveau des centres de rééducation. Alors que d’autres, âgés respectivement entre 13 et 18 ans, ont été placés en détention provisoire. La présence des adolescents dans le milieu criminel devient de plus en plus remarquable ces dernières années. Toutefois, les chiffres rendus publics par les organismes de la protection de l’enfance restent loin de la réalité qui est pire.

MAR
Lundi 30 Juillet 2012 - 23:30
Lu 761 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager


1.Posté par 505 sr le 30/07/2012 17:44
c'est connu nous les algeriens on ne s'est pas donner d'éducation a nos enfants.regardons nos raitistes ils sont le fruit d'une éducation.on se moque a longueur de journée des chinois alors que eux leurs enfants ils les élevent.

2.Posté par yacine le 30/07/2012 23:57
vous avez raison 505 sr ,c'est la faute des parents,qu'est ce que vous attendiez des générations qui ont étaient victimes de l'ignorance des parents,des parents qui ne demandent même pas ou qu'ils ne cherchent pas a savoir d'ou elle viennent l'argent ou le matériels de leurs enfants,pour vu il lui ramene toute les pistes sont bonne ni haram ni rien des parents complices et ou va ou comme ça ellah djib el kheir

3.Posté par atmane le 31/07/2012 18:44
Ce n'est pas nouveau , tout est en hausse en Algérie - y compris la criminalité , pour enrayer la délinquance qui gangrenne ce pays , c'est simple - il faudrait mettre des caméras à tous les coins de rue , multiplier par 10/20 les effectifs de police , comdanner plus lourdement les voyous .

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+