REFLEXION

La convoitise de la méditerranée et le processus de Sarkozy



La convoitise de la méditerranée et le processus de Sarkozy
La méditerranée que prônait le Président Français Nicolas Sarkozy, et que beaucoup de ceux de son pourtour se sont rués avec un esprit exécutif, c’est beaucoup plus un mythe qu’une réalité, les faits et les chiffres démontrent en effet que cette mer « centrale » connaît une militarisation à outrance, il ne s’agit plus de matériels militaires dits de type conventionnel uniquement, mais d’armes atomiques, porte-avions nucléaires et sous-marins nucléaires porteurs de fusées à ogives nucléaires sillonnent la méditerranée, Compris des vedettes espions « Israéliennes », les pays riverains appartenant au bloc pacifiste se préoccupent de cette aventure. Carrefour du monde, voie de communication privilégiée avec son importance stratégique bien établie, la méditerranée est aussi une zone de turbulence sujette à une militarisation sans cesse accrue et où les grandes puissances donnent libre cours à leur hégémonie. Disputée, occupée, polluée et pillée. En quatre vocables,feu Président Houari Boumediene a tout dit sur ce qui fait les malheurs et le désarroi de la méditerranée. Sujet de convoitise, ce que l’on appelle le « Lac de paix » l’est toujours resté avec sans doute davantage de ténacité. Les grandes puissances, depuis le début du siècle dernier, ont établi leurs stratégies méditerranéennes. De tous temps la méditerranée a été un carrefour entre les continents pour les échanges et le rapprochement entre les peuples. Devenue par la force des choses une zone de tension elle sera le lieu de confrontations d’intérêts multiformes. Cette sourde rivalité devait inévitablement conduire à une militarisation de la zone en question. Périodiquement en effet, selon les conjonctures, des forces aéronavales s’y déploient et s’y redéploient. On assiste des lors à des démonstrations des engins de guerre qui vont des équipements amphibies de débarquement jusqu’aux derniers cris de chasseurs-bombardiers, en passant par des sous marins espions et d’attaque et porte-avions à propulsion nucléaire. Toute cette armada travaille pour ‘’Israél’’. Ce pseudo Etat qui a pollué toute la région méditerranéenne et le Moyen Orient. Un virus dans la méditerranée et ils n’hésitent pas à s’attaquer à la République Islamique de l’Iran. La mer méditerranée a une importance stratégique déterminante sa vocation millénaire de tremplin vers la suprématie mondiale A cet attrait éminemment stratégique de la mer en général, la méditerranée jouit d’une position exclusive ; immédiatement elle se situe à « la charnière de trois continents » puisque l’ »Afrique, l’Asie et l’Europe convergent sur ses rives ». Mieux encore, « cette mer a conservé » pour les grandes puissances « malgré son exiguïté apparente, sa vocation millénaire de tremplin vers la suprématie mondiale ». Car « là, en Méditerranée plus encore qu’ailleurs, la mer a une importance stratégique déterminante ». Les vedettes sionistes espionnent le bassin méditerranéen en permanence Dans le cas des bases, selon qu’il s’agissent du Portugal, de l’Espagne, de l’Italie (Sicile incluse), du Maroc, de l’Egypte, de la Grèce, de la Turquie , de Chypre, d »Israél » et maintenant de l’Irak, elles ont en général pour mission de mettre sous surveillance étroite et permanente tout l’espace méditerranéen, de servir de lieux de stockage d’armes conventionnelles et nucléaires (missiles) et d’aire de stationnement de troupes et d’avions de tout gabarit, de mouillage de bâtiments de guerre, de relais et d’approvisionnement pour les forces opérationnelles qui se préparaient pour une éventuelle frappe de l’Iran. Les vedettes et destroyers sionistes ont installés en méditerranée une base d’écoute et d’espionnage. Bien sur, ce n’est point un secret pour les riverains. Surtout qu « Israél » ce virus, qui a obtenu des garanties, qu’aucun des riverains de la méditerranée ne lèvera le petit doigt. L’Occident dispose de deux verrous : A l’Ouest, l’Espagne et le détroit de Djebel Tariq (pièce maîtresse du dispositif de défense de surveillance, d’espionnage et d’influence). A l’Est la Turquie et le détroit des Dardanelles. Ces deux positions sont maintenant sous l’œil vigilant de l’Iran. A cela, il faut ajouter que sur les flans Nord et Sud, existe un réseau d’alliances avec des partenaires acquis aux causes de l’atlantisme. Ce processus de redéploiement a conduit au renforcement des bases et une présence militaire substantielle à l’échelle de tout le bassin méditerranéen. Par ailleurs, Sidi Slimane, Sidi Yahia et Kuneitra sont trois bases d’appui logistique que le Maroc a mis à la disposition des forces U.S. dans le cadre de contrat pluri-annuels et au sujet de quoi déjà l’ancien premier ministre M. Boucetta, qui a déclaré en 1982 « avoir obtenu » des Etats-Unis « tout ce qui était nécessaire à la défense de notre intégrité territoriale », entendez par-là des chars M.60, des hélicoptères et du matériel électronique, histoire de mieux « supporter » la guerre du Sahara occidentale. N’était-ce pas la preuve éclatante pour Washington que « le Maroc occupe une position unique dans le monde Islamique, en Afrique et… » Bien sûr « en méditerranée » : Le Maroc, par la position du souverain Mohamed IV qui est le président de la commission D’Al Qods, n’a à ce jour pas réagit à « l’opération sioniste du judaïsme d’Al Qods Sarkozy a tenté l’impossible pour récolter un « accord » des Pays du bassin méditerranéen pour préparer la destruction de l’Iran Cependant, il est une évidence que nul ne saurait occulter les tentatives du président Français Nicolas Sarkozy de réunir les chefs d’Etats du bassin méditerranéen, pour les influencer et récolter un accord cadre. Autrement dit le silence, en cas d’attaque sioniste contre l’Iran. C’est pourquoi il a fait d’abord sa tournée les micros Etats du Golf Arabe, en les mettant en garde contre l’Iran. Tous ces tentatives, influaient pour et au profit du virus de « l’Etat Hébreux Naturellement, l’objectif ultime recherché est de séparer les pays arabes du bassin méditerranéen de toute approche avec l’Iran. Ce pays devenu puissant par la volonté de ses enfants, n’a cessé de mettre en garde le pseudo Etat Hébreux. Capable de lui infliger une bonne correction à l’instar de la guerre de juillet 2006 avec un petit mouvement qui est le Hizb Allah. Ce mouvement a infligé des pertes aux sionistes, que tous les pays arabes réunis durant les trois guerres 1956, 1967, 1973, n’avaient pu infliger à « Israël ».Il a même atteint le cœur « d’Israël ». Ceci dit, la situation demeure toujours instable dans cette partie si sensible du monde, tant que « l’Etat sioniste » ne reconnaîtra pas les droits du peuple Palestinien, et tant que les régimes arabes continuaient à tendre leurs mains avec ce qu’ils ont appelé le processus de paix avec ce visus.

Aek Ben Brik
Jeudi 22 Avril 2010 - 00:01
Lu 690 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+