REFLEXION

La conscience, défi essentiel de l’homme



En ce XXIème siècle, l’homme se trouve en effet placé devant un défi essentiel. Jamais peut être dans l’histoire les déséquilibres n’ont été aussi sensibles, les enjeux aussi grands. Les découvertes sur le monde physique remettent en cause ses certitudes. A un rythme sans cesse croissant. La puissance que lui confèrent ses progrès le confronte a des chaises qui confortent son avenir- l’exploration de se propre dimension psychologique lui apportent sur lui-même des informations, qui sont autant de nouvelles questions élargissant le champ de sa recherche intérieure. Dans un monde en transformation profonde, l’homme saura-t-il faire évoluer sa pensée, réévaluer l’image qu’il a de lui- même et de son environnement ? Comment passer d’une représentation du monde devenue inadéquate à la compréhension évolutive d’un monde en mouvement ? La nécessité d’accès à une nouvelle conscience s’impose à tous ceux qui sont à l’écoute de leur époque- une vision et une responsabilité planétaire, sont mises en évidence, par des convergences existant dans les domaines des sciences, des arts et de la tradition. Dans l’esprit de tout ceux, quelque- soit leur discipline, font une authentique œuvre de recherche, les germes d’une véritable révolution de la pensée existent déjà. Actualiser l’image de l’homme, nécessite le rayonnement des réflexions et des découvertes. La vie est complexe mais cohérente, d’ou la nécessite d’une éthique permettant à chacun de prendre conscience de sa responsabilité propre sur notre planète. Nous évoluons par crises qui renvoient chacun à son degré de responsabilité. Caractéristique de la crise, nous avons créé un monde qui se détruit. Mais inversement nous conservons un immense pouvoir créateur une conscience globale devrait considérer comme des richesses les particularités individuelles. De même la recherche de son propre équilibre est primordiale, tout passe nécessairement par l’individu une idée nouvelle, au un fait nouveau risquant d’engendrer des réactions de peur dans un premier temps, de haine dans un 1 second temps. Il existe une mémoire qui échappe à tout support physique, la le concept d’information se relier à cause de matière et d’énergie une éducation classique, et la pression sociale interdisent toute maturité. L’éducation des enfants est ainsi primordiale et les adultes devraient conserver une capacité d’émerveillement- la mise en œuvre des idées correctes se révèle tout aussi essentielle que leur émission. Les trois dimensions de l’être ( matérielle, relationnelle et spirituelle) doivent rester en synergie – la dimension spirituelle s’avère la plus importante , à l’homme qui a le droit de naitre, de vivre et de mourir dans la dignité.

S.A.A
Lundi 29 Novembre 2010 - 09:23
Lu 406 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+