REFLEXION

La commune de kerma aura son lycée

VISITE DE TRAVAIL ET D’INSPECTION DU WALI D’ORAN DANS LA DAIRA D’ES SENIA

Comme il l’a annoncé récemment à la grande salle du siège de la wilaya d’Oran, qu’il va reprendre les sorties sur site au niveau des neuf daïras afin de s’enquérir de visu sur l’état d’avancement des travaux engagés dans le cadre du PCD.



La première étape du wali d’Oran M. Abdelmalek Boudiaf, fut la daira d’Es Senia, où il a visité plusieurs projets en cours de réalisation, du fait que de nombreux travaux engagés dans le cadre de la tranche complémentaire du programme communal de développement (PCD) sont en cours de réalisation au chef-lieu de la commune d’Es Senia avec des taux de consommation dans les réalisations des projets sur PCD (plans communaux de développement) qui ont atteint un taux remarquable de 93%,pour l'exercice 2010, est en tête du peloton à l'échelle de la wilaya en matière d'habitat rural avec 3439 logements réalisés, soit 99,21%, et l'acquisition d'un projet de 200 logements destinés à la résorption de l'habitat précaire à Ain Beida où le taux d’avancement des travaux est de 90% ,d’ailleurs le chef de l’exécutif lors de cette visite sur site ,n’a pas manqué de féliciter les chef d’entreprises pour le travail accompli jusqu’à ce jour et leur a promis de leur accorder d’autres projets de construction , néanmoins, il reste que dans d'autres secteurs beaucoup reste à faire à l’image de la bibliothèque universitaire qu’il a visité et qui accuse un grand retard dans la réalisation n’ a pas du tout était du goût du wali qui a insisté sur le respect des délais de réalisation. Ensuite il s’est dirigé en compagnie d’une forte délégation qui l’accompagnait dans la commune de Sidi Chahmi pour inaugurer une salle de polyclinique en attendant la réalisation d’un hôpital de 260 lits qui est inscrit dans le programme de développement local de cette importante commune .Le troisième point visité celui de la grande cité Hai Nedjma ex Chetaibo qui compte plus de 30.000 habitants sinon plus ,mérite l’inscription d’autres projets structurant en compagnie du village Emir Abdelkader qui possède un terrain de foot-ball qui nécessite la pose du tartan 5ème génération pour le club de l’ASE EMIR Abdelkader Saint Remy qui vient d’accéder au palier supérieur et qui évolue en division nationale 2 Amateurs , C'est aussi le cas pour le raccordement au réseau de gaz naturel de la cité Nedjma qui est en cours de réalisation avec l’éradication de 9000 fosses septiques que compte le village de Chetaibo puisque les résidents devront prendre leur mal en patience. Ils connaîtront leur raccordement dans le cadre du plan 2010-2014 selon les déclarations du P/APC de la commune de Sidi Chahmi qui a soulevé le problème de la réalisation de la pose du tartan du stade de Saint Remy, alors que le chef de la daira d’Es Senia n’accorde pas de priorité au secteur de la jeunesse et des sports et il est beaucoup plus pris par le problème du foncier agricole et urbanisable…A ce propos justement, on apprend que la direction de l'urbanisme et de la construction (DUC) de la wilaya d’Oran a rejeté une étude technique ponctuelle du sol qui lui a été adressée, suggérant plutôt une étude générale aux frais de la commune, selon les informations qui nous ont été fournies par les membres du comité de quartier qui ont souhaité que le chef de la daira réuni ses cadres à savoir directeurs d'exécutifs, élus et représentants de la société civile, pour évaluer les programmes de développement de la daira en les appelant à élaborer un plan de développement local qui se projette dans l'avenir et qui adhère au plan national directeur de développement et d'aménagement du territoire et d'urbanisme. Ces plans de développement locaux sont basés sur des données crédibles, des statistiques fiables, mais aussi des besoins réels de la population. Le rôle que l'universitaire doit jouer dans les opérations des statistiques et de planifications visant à planifier la ville dans toutes ses dimensions. «Toute la ville est à revoir dans un aspect global de développement», ont-ils ajouté. La gouvernance locale renferme trois éléments essentiels, à savoir la participation citoyenne, la démocratie de proximité et le partenariat entre acteurs. Mieux encore, il faut les faire participer aux projets en question et ce, depuis la conception jusqu'à la réalisation». A cet effet, et durant les débats, des élus ont évoqué les contraintes liées à la centralisation des décisions, assurant que plusieurs projets de développement sont retardés. D'autres ont appelé à plus de liberté d'initiative pour les instances locales dans la gestion des projets de développement. Dans la même foulée le wali a clôturé son périple par la visite des travaux du lycée dans la commune de Kerma qui aura enfin son lycée tant attendu avec impatience aussi bien par les élèves que par leurs parents, voire toute la population.
Le projet de doter la commune de Kerma d'un lycée va devenir une réalité. Les élèves de cette commune, nombreux du reste, vont devoir dans les années à venir suivre leurs études secondaires près de chez eux et mettre fin aux contraintes de l'éloignement. . Le projet de cet établissement scolaire qui revêt une importance capitale pour toute cette région, tout porte à croire que la commune de Kerma sera dotée d’un établissement digne de ce nom. Il sera constitué, outre les blocs pédagogique et administratif, de toutes les infrastructures d'accompagnement comme un terrain de sports, des logements d'astreinte, comme il sera équipé d'un réfectoire pour assurer un système de demi-pension au profit des élèves des villages éloignés.
Le lycée qui constitue déjà une fierté pour les autorités locales qui ont réussi à arracher cet acquis avec l'appui des villageois qui n'ont jamais cessé de le réclamer, renforcera les infrastructures scolaires existantes au niveau de cette commune enclavée de la wilaya d’Oran.

Medjadji H
Dimanche 13 Novembre 2011 - 10:36
Lu 287 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+