REFLEXION

La colère du wali d'Oran contre son exécutif

Le wali d’Oran M. Abdelmalek Boudiaf vient de mettre en garde ses directeurs de l’exécutif de wilaya, du fait qu’il n’est pas du tout content de leur rendement peu satisfaisant.



La colère du wali d'Oran contre son exécutif
A-t-il besoin de changer complètement de staff exécutoire ? C’est ce qui ressort des scènes de colère et d’insatisfaction constatées au cours des briefings et des sorties de travail et d’inspections sur sites dans les différentes communes de la wilaya d’Oran. Boudiaf n’est pas content du rendement des membres de l’exécutif, ce qui laisse entendre depuis quelques jours. Le premier responsable de la wilaya a laissé entendre à ses subalternes que des mesures rigoureuses allaient être prises dans le sens d’un changement radical au sein de l’exécutif et d’un assainissement profond du paysage fonctionnel. Les fausses situations communiquées à la wilaya ne seront plus tolérées, ni approuvées par le chef de l’exécutif qui a promis, à son installation à la tête de cette importante wilaya métropolite de sévir contre ces pratiques malsaines et immorales. ». J’ai en ma possession, des correspondances avec les noms de tous ceux qui communiquent des fausses statistiques au sujet de leur travail. Gare à vous, si cela venait à se reproduire devait-il menacer. Mais, il semblerait que certains comportements et habitudes ont la peau dure et certains directeurs sectoriels semblent comme frappés d’amnésie. Des carences, des lacunes et des retards sont encore constatés dans l’action de certains directeurs, touchant au fonctionnement du foncier, de l’urbanisme, l’habitat, l’aménagement du territoire et de l’environnement, la santé, la jeunesse et des sports et autres secteurs non moins importants. Le wali qui vient de présenter un nouveau responsable des services de la jeunesse et des sports à Oran, compte procéder par étape afin d’assainir les rangs. Un temps et non un répit a été accordé aux directeurs récalcitrants pour corriger leurs trajectoires. Sinon, ce sera plus tard. Le train d’Oran n’attendra personne.

Medjadji H
Mercredi 19 Octobre 2011 - 11:05
Lu 468 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+