REFLEXION

La citronnade magique



1985. Lahcène tombe malade. Tous les symptômes d’une dépression nerveuse sont là. Sommeil perturbé, désespoir, perte de l’appétit, manque d’énergie et de concentration, douleurs abdominales, fatigue, irritabilité, agressivité, etc. Une pelade marque les ravages du mal et le degré qu’il a atteint. On ne vient pas à bout d’une telle épreuve en quelques jours. Il faudrait des mois. L’important c’est d’en sortir complet, fonctionnel et sans handicap. A travers nos campagnes et nos villages, le charlatan est roi. L’on traite encore d’envoûtement et de sorcellerie au moindre bobo. Les effets des écritures et incantations des charlatans sont instantanés ! Tout le monde vous le dit. Plus on est instruit et cultivé et plus ils n’ont aucun effet. Et Lahcène n’échappa pas à la règle. Direction Bouguirat. Un gros village à l’est de Mostaganem en Algérie. Là habite Sy Mohamed,  le meilleur exorciseur de la région. C’est le garde-champêtre de la bourgade. Il est craint et respecté. Comme tous les gardes-champêtres d’ailleurs. Il vous fait ressortir comme le ferait une imprimante ou une photocopieuse ou quelque machine typographique le talisman source de vos maux. Le subterfuge consiste en une  feuille blanche écrite auparavant au jus de citron qui n’apparait qu’après le passage du manuscrit sur une flamme. Et ne passe sur le feu le fameux grigri qu’après un moment d’application sur le cœur du patient. Lahcène connait le subterfuge depuis l’école primaire. Un moment d’inattention du charlatan et voilà Hmida le compagnon de Lahcène, substituant des feuilles vierges à celles préétablies. Et Sy Mohamed perdit les pédales. Incroyable ! Les démons ne répondent plus. Encore un moment d’inattention et Hmida lui donne une chance pour se faire leurrer. Sy Mohamed respira profondément et conclut que Hmida a été ensorcelé  avec du sang de hérisson et son seul remède était un encensement à l’os de chacal. Quant à Lahcène, il lui fut établi un talisman à porter au bras droit. Et Sy Mohamed continua à cartonner avec sa drôle de citronnade des années durant.

Réflexion
Jeudi 9 Août 2012 - 01:04
Lu 570 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+