REFLEXION

La cité Gouaich Charef souffre de l’isolement

Située à la sortie Ouest (bis) de la ville, cette cité est composée essentiellement de villas, mais aussi de quelques appartements construits depuis quelques temps. Réputée être un quartier de riches, cette cité a aussi son lot de problèmes.



La cité Gouaich Charef souffre de l’isolement
Le problème du transport perdure  au détriment des habitants du quartier  qui  ont beau lancé des SOS en direction des responsables concernés,  mais en vain et donc le problème du transport  persiste et se pose avec acuité. Cette situation s’est aggravée depuis que les taxis desservant la commune de Mazagran ont été délocalisés du centre ville vers le lycée de l’ITE. Beaucoup de riverains pouvaient rejoindre le centre ville en trouvant place dans ses taxis. Depuis, ils sont obligés de faire appel à des sociétés de taxis privés, sinon poiroter durant des heures. Ce n’est pas évident nous dit un habitant de la cité de prendre  à chaque fois un taxi pour monter au centre ville ou pour se rendre chez nous, cela  affecte notre pouvoir d’achat sérieusement ébranlé ces derniers mois par l’inflation, qui touche tous les produits de première nécessité. Le manque d’éclairage, une contrainte car les habitants du quartier estiment que leur quartier est zappé par les responsables et les élus locaux, qui pensent peut être que Mostaganem s’arrête juste après la direction de l’éducation. La plupart des projets d’embellissements ne vont pas au delà de l’endroit cité et pour cause, ils citent l’exemple du trottoir en prolongement de l’OPGI, qui n’a jamais subit de pose de carrelage. Ils demandent aussi aux responsables concernés d’ériger un mur juste en contre bas du terrain jouxtant la voie ferrée. Désormais, la cité n’est plus isolée   car raccordée au quartier de la CIA depuis un an et demi, la cité n’est plus désormais isolée grâce à  une route qui passe juste à proximité de la direction de l’environnement. Cette route évite aux citoyens de faire tout un détour pour se rendre à la dite cité, à la wilaya, la cité des 400 logements, à la Salamandre, à la gare de la route d’Oran… Les habitants revendiquent plus de moyens de transport.  Un des citoyens de la cité que nous avons croisé sur place nous a déclaré ceci : "les responsables pensent tous que nous sommes que des   riches dans cette cité et que nous avons des voitures, hé bien, ils se trompent car beaucoup n'ont pas de véhicules et doivent emprunter les transports publics, alors qu'on nous dote de moyens de transports car nous souffrons au quotidien". Il faudra signaler que la société étatique ETUM, a affecté un bus pour cette destination mais cela n'a duré que quelques jours. Les habitants se demandent pourquoi les bus de Mostaganem zappent cette destination!

Mihoub
Mercredi 8 Février 2012 - 11:26
Lu 619 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+