REFLEXION

La brebis égarée



La brebis égarée
En proclamant la constitution d’un gouvernement provisoire de lutte pour l’autonomie de la Kabylie, Ferhat M’henni, président du MAK est venu nous opposer un sanglant démenti quant à penser qu’il n’existerait plus de Collabo, avec l’indépendance de l’Algérie. Cette sortie médiatique et l’écho qu’elle semble avoir reçu auprès des médias étrangers confirme que non seulement il en existe encore mais que certains d’entre eux, comme le personnage qui nous occupe, constituent des collabos de premier choix ainsi que l’atteste le soutien qu’ils trouvent auprès d’une certaine monarchie dont les sentiments vis-à-vis de l’Algérie sont connus et même d’une puissance occidentale, membre permanent du conseil de sécurité et qui a toujours trouvé du plaisir à soutenir tout ce qui pouvait nuire à notre pays. Mais cela suffira-t-il pour autant à décrocher une crédibilité recherchée ? Sans doute non lorsque l’on connaît la bassesse de l’œuvre de la brebis égarée qui, faute de retrouver son sentier et dans le désarroi qui la hante, est entrée dans un labyrinthe dont elle n’arrive plus à en sortir.

. .
Mercredi 9 Juin 2010 - 10:52
Lu 384 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+