REFLEXION

La bouteille de gaz butane à 400 Da à Ain El Bia!

Les habitants du village ainsi que ceux des douars limitrophes notamment Ayaida,Ain ElBia,Chehairia,et hadjadjma, à une dizaine de kilomètres vers l’Est du chef-lieu de Ain El bia, réclament l’amélioration de leur cadre de vie aussi l’accélération de l’opération du raccordement de leurs foyers en gaz de ville, prévue pour l’horizon 2013.



Ainsi la nécessité de cette énergie se fait sentir de plus en plus, durant ces journées d’hiver glacial qui caractérise cette région, alors que les habitants de ce village agricole, comptent toujours sur les bouteilles de gaz butane et même sur les charges de bois coupé des forêts avoisinantes, qui sont vendues à des prix exorbitants. Une situation qui les a poussés à se révolter à maintes reprises et à fermer la RN16, sur le tronçon desservant leur localité, pour réclamer l’amélioration de leur cadre de vie et le raccordement de leurs foyers en gaz de ville. En effet, les habitants du village 4,2,7,11, attendent toujours l’alimentation de leurs habitations au gaz de ville, notamment après les nombreuses promesses des autorités locales pour inscrire ce village dans le projet du raccordement au gaz de ville le chef-lieu de la commune de Ain El Bia : «Nous avons eu plusieurs promesses dans ce sens et malgré que notre village se situe juste au bord du passage de la nouvelle conduite du gaz, toutes ces promesses sont restées vaines», nous dira un représentant des villageois, avant d’ajouter : «Je me demande pourquoi attendre jusqu’à 2013 pour avoir le gaz de ville ? On ne peut plus se payer une bombonne de gaz qui dépasse les 400 DA, alors que durant l’hiver elle est toujours indisponible à la vente», poursuit notre interlocuteur.

Medjadji H
Mardi 24 Janvier 2012 - 10:50
Lu 205 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+