REFLEXION

La France face à ses crimes



Une grande polémique existe actuellement entre les parlementaires français pour traiter d’un sujet qui est toujours d’actualité à savoir que la France est-elle dans l’obligation de demander pardon à l’Algérie ou non pour tous les crimes et génocides commis par cette dernière envers le peuple algérien à l’exemple des enfumades de 1845 à Nekmaria wilaya de Mostaganem, les massacres à grande échelle de Sétif, Guelma et Kherrata dans l’est algérien et surtout les essais nucléaires dans le sud algérien où la France a utilisé pas moins de 42OOO personnes pour ses essais dont les victimes et leurs progénitures subissent jusqu’à l’heure actuelle les conséquences néfastes de ces atrocités et pour ne citer que ceux-là car la liste noire est longue. La France n’avait jamais considéré l’Algérie comme une colonie mais plutôt comme un département français rattaché à la France et qu’elle est venue le civiliser. De 183O à1962, la France n’a pas tué seulement un million et demi de chahids mais un nombre inimaginable. Pensez -vous que l’Etat et le peuple algériens oublieront-ils facilement ce qu’a fait le colonialisme français en Algérie ? L’Etat algérien demande à la France de reconnaitre ses crimes et de lui demander pardon. Mais la France n’aura jamais le courage de le faire comme le fit l’Allemagne après la deuxième guerre mondiale pour les pays qui ont subi des atrocités de sa part. Nous ne pouvons pas dire que tous les français s’opposent à ce que la France demande pardon à l’Algérie mais cette minorité française ne peut rien faire car le pouvoir français qui est de droite est composé des anciens tortionnaires français en Algérie durant la révolution algérienne, c’est eux qui refusent catégoriquement de reconnaître leurs crimes . Mais l’Etat algérien ne condamne pas l’Etat français en tant que tel mais l’esprit néo colonial français qui persiste dans son refus. Pourquoi la France ne veut pas nous remettre les archives de la guerre d’Algérie et quelle garde sous haute protection de peur que l’on utilise ses archives contre elle et la condamnons devant les juridictions internationales pour crime contre l’humanité ? Par contre, les français utilisent ce stratagème pour occulter la vérité et réaliseront des films contre nous pour induire en erreur nos enfants et la génération montante qui ne connaît rien de la révolution algérienne dans le but de nous accuser à leur tour de criminels. Mais la balle est dans notre camp aussi, car au lieu de maintenir les lieux de torture et des crimes commis par la France afin de justifier à notre tour notre cause, nous avons tout rasé, effacé toute trace du génocide et nous sommes allés construire dessus. Si la France reconnaît ses crimes et avec un peu de bravoure demande pardon à l’Algérie, ce ne serait que justice rendue et elle verra en nous à ce moment là combien nous sommes un peuple civilisé malgré certains de nos défauts.

Benyahia El Houcine
Mercredi 25 Mai 2011 - 11:47
Lu 474 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+