REFLEXION

La DGSN recense les logements de fonction inoccupés à Ain Témouchent

Selon les informations recueillies, les services de la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) chargés du patrimoine immobilier et foncier procèdent ces jours-ci au recensement des logements relevant de la Mutuelle DGSN ou conventionnés, se trouvant inoccupés par leurs propriétaires qui leur ont été affectés légalement par une commission créée à cet effet.



Leurs propriétaires ont été sommés de les occuper  ou les mettre à la disposition des services compétents de l’institution, pour  être répartis à d’autres fonctionnaires dépourvus de logements. Rappelons  que les services de la DGSN ont exécuté  la réalisation d’un programme important d’habitat, en collaboration des services du Ministère de l’Habitat , des   finances et de la planification,   c’est-à-dire financé par l’Etat Algérien au profit des fonctionnaires de ce corps constitué dont sa mission nécessite un travail 24 heures sur 24 heures , tendant à sécuriser le pays , et répondre à la sécurité, tranquillité et salubrité publique, laquelle est d’ailleurs , déterminé par la constitution et les lois de la République. Des milliers de logements ont été gérés ou sont voire même actuellement gérés par la direction générale de la Mutuelle de la Sûreté Nationale, et dont  un nombre important de ces logements  ont fait l’objet d’une cession au  profit de ces fonctionnaires plus particulièrement les retraités dont  certains ont quitté ce monde  en   laissant leurs familles et ayants droits sous ces toits, d’autres en raison de la longue période d’exercice , ont été atteints de plusieurs maladies chroniques tels le diabète, l’hypertension, le Zona, le rhumatisme  sous toutes ses formes, voire des accidents cérébraux   ect… et ce suite à leur lourde tâche de sécurité, plus particulièrement durant la décennie noire , et même  un grand nombre  d’entre eux voire même leurs ayants droits ont été victimes d’actes terroristes ayant couté leurs vies dans l’accomplissement des services commandés rentrant dans le cadre des missions de sécurisation et lutte contre le terrorisme aveugle. Le journal s’est rapproché, dans la matinée du 26 décembre 2011, auprès du bureau des fonctionnaires de police retraités de la wilaya d’Ain-Temouchent  , où la grande majorité de ces retraités s’attendent toujours à la régularisation de leurs logements  qu’ils occupent depuis plusieurs années variant entre 10 , 20 et 30 ans ou plus , avec leurs enfants dont certains mariés et pères de familles , tout en faisant état que cette situation a fait l’objet d’une rencontre tenue à l’école de Police  de Sidi-Bel-Abbès avec les représentants du directeur général de la Sûreté Nationale. Ces derniers  nous ont précisé qu’ils payent tous les frais et les charges du loyer, de la cotisation mutuelle mensuellement durant leur exercice et après leur sortie à la retraite , retenues à la source et mentionnées sur leurs fiches de paye mensuelles.  Certains nous ont rappelé que ces logements  ont subi beaucoup de dégâts  et fissures à la suite du séisme qu’a connu la région d’Ain-Temouchent, et   qu’ils ont réparé avec leur propre argent dépassant parfois  vingt millions (20) de centimes. Ils  font état du retard  dans la perception du rappel de la décennie noire, et qu’ils l’attendent depuis plusieurs mois. 

B.Abdelgheffar
Mercredi 28 Décembre 2011 - 10:54
Lu 1152 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+