REFLEXION

La CNAS secouée par un scandale financier à Tiaret

DES CARTES DE ‘’CHIFFA’’ UTILISEES POUR DETOURNER DES FONDS

Les enquêtes préliminaires entreprises par l'agence de la caisse nationale de la sécurité sociale pour les travailleurs salariés de Tiaret, ont mené à l'implication des auteurs de deux pharmacies dans le détournement de près de 540 millions de centimes suite à l’utilisation illégale de cartes de « Chiffa » appartenant à des citoyens selon des sources concordantes.



L’enquête est  toujours en cours sur cette affaire, dont les faits remontent à près de 4 mois, suite à un contrôle  systématique effectué par la cellule interne relevant de la CNAS de Tiaret, qui a abouti à des opérations suspectes effectuées par un premier pharmacien, qui serait directement impliqué dans le détournement des fonds de la Caisse nationale de la sécurité sociale pour les travailleurs salariés, agence de Tiaret où une dame avait déposé une plainte indiquant que les cartes de « Chiffa » qui sont destinées pour les assurés sociaux, ont été déroutées de leur finalité, pour servir à détourner des médicaments sous formes d’ opérations répétées selon la même source. Au reçu de la plainte, la commission a décidé d'entendre les autres assurés qui ont été aussi victimes d’escroquerie et de fraude par l’un des pharmaciens qui active à la commune d’oued Lilla. Selon la même source, l'enquête aurait été élargie après en avoir informé la direction de la Santé, qui à son tour a pris toutes les mesures juridiques où une enquête préliminaire avait conclu que le pharmacien aurait utilisé 204 cartes de « Chiffa »  pour l’obtention  illégalement de médicaments depuis 2012 et s’agissant des cartes de « Chiffa » appartenant à des personnes qui souffrent de maladies chroniques, que le pharmacien avait profité pour les exploiter à son profit afin d’obtenir gratuitement une quantité importante de médicaments, dont le préjudice financier détourné est de 500 millions de centimes, des fonds appartenant à la Caisse de sécurité sociale, agence de Tiaret. Après enquête avec le suspect dans l'affaire, il a nié les faits en pointant un doigt accusateur envers le vendeur, en essayant de se soustraire à son acte criminel, mais l'enquête a abouti à l’implication d’un deuxième pharmacien à Tiaret qui aurait détourné une somme de 40 millions de centimes de l’argent de la CNAS, tel que rapporté par la source, que l'agence de Tiaret a cessé son affiliation avec lui au début de septembre de l'année dernière après avoir effectué la même opération, mais ce pharmacien avait changé de méthodes en préférant travailler en  collaboration avec d’autres pharmaciens à travers le territoire de la wilaya de Tiaret et après son interrogatoire, il a également nié les accusations portées contre lui et a préféré aussi s'en tenir au vendeur pour échapper à la responsabilité qui a pesé sur lui. Le nombre de cartes de « Chiffa » qui auraient été utilisées d’une manière suspecte serait de 304 cartes, auxquelles 204 parmi elles auraient été utilisées par le premier pharmacien, qui réside à la commune de « Oued Lilla, alors que le reste soit 100 cartes auraient été utilisées par le deuxième pharmacien qui réside à  Tiaret, et dont le montant global des détournements serait de 540 millions de centimes précise la même source.

Touffik
Jeudi 8 Mai 2014 - 09:30
Lu 689 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+