REFLEXION

La CNAC au service de "Flene we Flene" à Mostaganem

UN CITOYEN DENONCE LA BUREAUCRATIE ET LES DEPASSEMENTS

Monsieur Attou Abdellah, âgé de 42 ans, chômeur, s’est dit trahi par les dépassements et le comportement irresponsable de certains responsables de la CNAC, du fait que son projet de « APICULURE », a été avorté carrément par la CNAC. Après qu’il ait trouvé un terrain inexploité et informé les responsable de la CNAC, qu’elle ne fut sa surprise et après une longue attente et un petit espoir lorsque celui-ci apprit que le terrain en question avait été concédé à une autre personne.



La CNAC au service de "Flene we Flene" à Mostaganem
En effet, M.Attou Abdellah, chômeur de son état,  s’est rapproché de la rédaction de notre journal, pour dénoncer la hogra  et les dépassements, de la CNAC des simples  et pauvres citoyens. Après toutes les démarches et le parcours du combattant, il avait finalement réussi à constituer un dossier et souscrire à toutes les conditions pour réaliser son projet qui selon lui serait doté des meilleurs techniques, pour la culture et l’élevage des abeilles et ce dans le cadre de la production de miel et de pollen de qualité et en grande quantité.  Ce projet « APICULTURE »  pour ce citoyen qui avait misé sur sa réussite devait être, le prélude d’une concrétisation d’un rêve nourrit et une  bonne perspective, surtout pour cette filière très importante au niveau local, car elle vise à renforcer la production  et créer des emplois. Ce citoyen, en se présentant à la rédaction s’est plaint de l’administration qui est sensée gérer les dossiers des demandeurs, et dénonce dans une lettre adressée au wali selon lui les agissements de la CNAC. Dans ce contexte, il est à signaler que ce citoyen a mis en relief le laxisme de certains responsables et dénoncé leur comportement négatif vis-à-vis du demandeur de projet et signale à ce propos que 6  dossiers ont été déposés, comportant 60 photocopies par pièces. Excédé ce citoyen avait  posé la question : «  Pourquoi tous ces dossiers pour un simple projet ? » « Alors qu’il s’agit simplement d’un projet « APICULTURE » et de surcroit important surtout pour ce qui est de la création d’emploi et destiné à la  production de miel». Alors que les lois gouvernementales portant attribution des terres agricoles dans le cadre de la propriété foncière (APFA)   pour la mise en valeur et exploitation des terres conformément à la circulaire interministérielle N80 relative à l’exploitation et élevage dans le milieu rural pour le renforcement du développement agricole dans l’application dont est issu mon projet d’activité  dont j’ai demandé une parcelle de terrain dans un lieu non exploité depuis 1962 pour  les plantations  d’arbres fruitiers et oliviers et reboisement  de la terre c’est à croire qu’il s’agit de conspiration bureau cratique et de  hogra, à 42  ans, célibataire et chômeur dira-t-il , j’ai été choqué d’entendre que le terrain inexploité avait  été donné à une autre personne et de conclure, nous sommes en 2012 et après 50 ans d’indépendance, les dépassements et la bureaucratie persistent toujours dans nos administrations » .

Rym.B
Dimanche 19 Février 2012 - 21:24
Lu 992 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+