REFLEXION

La BEF enquête sur des marchés douteux de 50 milliards à Arzew



 8 élus, 02 fonctionnaires et le directeur technique ont été interpellés par les éléments de la brigade économique et financière de la wilaya d’Oran. Agissant sur informations, les éléments de la brigade économique et financière BEF de la wilaya d’Oran ont ouvert une minutieuse enquête sur les transactions et passations de marchés publics ,notamment les attributions des bons de commande et conventions douteux avec complaisance de  la tutelle de daira et de wilaya selon les informations   recueillis auprès des élus de l’opposition. Ainsi, huit élus ont été interpellés par les éléments de la brigade de la BEF en compagnie de 02 fonctionnaires dont l’un , B.K qui vient d’être recruté par le P/APC pour occuper le poste de  responsable technique chargé des marchés publics n’est autre que le frère de l’actuel  2er vice président B.D ,et de l’élu B.A le triangle des Bermudes qui active dans cette importante et riche  municipalité qui n’a pu se relever de sa mauvaise gestion dans tous les secteurs. Selon les déclarations des élus ,cette enquête a été diligentée suite à une plainte  émanant des services de la wilaya d’Oran, du fait que, suite à l’instruction du wali d’Oran relative à la dissolution des commissions des marchés  de cette commune qui  sont entachées de plusieurs irrégularités, le 1er vice président B.M a saisi le maire par écrit pour se retirer de la dite commission des attributions des marchés, chose qui n’a pas du tout était des gouts  de Ayachi Mokhtar l’actuel maire qui attribue des  conventions ,bons de commandes suivi de passation de marchés publics gré à gré à des proches et amis sans le consentement des élus ni encore moins une délibération du fait que le registre de délibérations est entaché par des fausses déclarations selon les informations de nos interlocuteurs qui nous ont indiqués que plusieurs passations de  marchés importants à l’image de ceux de la pose  synthétique du gazon 2ème génération du stade d’El Mohgoun estimait à 4,5 milliards de centimes, les conventions et bons de commandes des pavés de trottoirs, les poteaux électriques ainsi que les conventions des espaces verts qui ont été attribuées sur une  simple décision ,sans délibération puisque la plupart des élus de cette APC sont complices de ces transactions douteuses de passations de marchés gré à gré  ,ont trouvés leur gain facile pour s’enrichir davantage au détriment de l’Etat ,et les exemples sont tellement nombreuses qu’on ne peut les citer et la vie continue le plus normalement du monde avec la complicité de la tutelle de daira et de wilaya sinon ,ces élus ,s’ils étaient au moins  sincères ,ils auraient soulevés le problème de ces détournements et transactions douteuses ,mais comme ils sont partie prenante ( mangent dans la même marmite) ,ont eux ,en quelques sortes mal au ventre ces derniers  temps ,surtout après leur interpellation devant les éléments de la BEF qui les ont auditionné sur la gestion des marchés de  l’exercice 2008/2011. Concernant le directeur technique en l’occurrence TM, ce dernier aurait été autorisé sur accord de certains élus de procéder aux ouvertures des plis cachetés des projets  à la place du président des ouvertures des plis qui revient  de la compétence d’un membre élu et non un fonctionnaire comme tout le monde est soupçonné dans la magouille, ils ferment les yeux pourvu qu’ils tirent profits pour se faire remplir les poches par la fameuse formule des 40% au détriment des affaires de l’Etat. Affaire à suivre.
                          

Medjadji H
Jeudi 24 Novembre 2011 - 14:53
Lu 400 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+