REFLEXION

LYES MERABET ACCUSE OULD ABBES DE VOULOIR CASSER LE SNPSP: « La dignité des blouses blanches n'est pas à vendre M. le ministre »



Le ministre de la santé, Djamel Ould Abbès a décidé de rompre unilatéralement le dialogue avec le Syndicat national des praticiens de santé publique (SNPSP) a annoncé dans un communiqué son président le docteur Lyes abet. « Accumulant promesses et engagements depuis son intronisation à la tête du département de la santé, il a fini par tourner le dos à tout le monde en improvisant une démarche de fait accompli de par l'annonce d'un régime indemnitaire sans l'amendement du statut tel que négocié en commission mixte SNPSP MSPRH », dénonce le président du SNPSP. Le ministre de la Santé avait déclaré en effet il y a quelques jours avoir conclu avec le Syndicat national des médecins généralistes (SNMG) un accord autour d’une augmentation de 70 % du salaire net des médecins généralistes. Le SNPSP affirme avoir été écarté de cette négociation, durant laquelle la tutelle s’est servie de ceux qu’il qualifie « de syndicalistes de service ». « Misant sur l'effet démobilisateur que cela entraînerait au sein des praticiens de la santé publique, Djamel Ould Abbès a décidé d'annoncer, à travers un syndicat maison et devant les caméras de télévision, la finalisation du régime indemnitaire. En mettant l'accent sur le médecin généraliste à la veille du conseil national extraordinaire du SNPSP, le ministre et ses conseillers sont persuadés que ces praticiens se démarqueront automatiquement de l'organisation syndicale qui a porté et défendu depuis sa création le 15 mai 1991 toutes leurs revendications », peut on lire dans le communiqué. Lyes Merabet accuse Ould Abbès de manipulation et de vouloir casser le mouvement de contestation des praticiens de la santé en semant le doute quant à l’intégrité de ceux qui les représentent. « Le Dr DOA (Djamel Ould Abbes, ndlr) vise l'objectif de casser le SNPSP à défaut d'apprivoiser ses représentants. Il est persuadé qu'avec de l'argent mis dans la poche du médecin généraliste (...), il arrivera à anéantir vingt années de lutte et de combat d'existence et de survie d'une organisation syndicale AUTONOME qui fait aujourd'hui la fierté de tous les Algériens », ajoute le président du SNPSP avant de conclure : « la dignité des blouses blanches n'est pas à vendre M. le ministre, et c'est avec les véritables partenaires sociaux que les solutions doivent aboutir ».

Ismain
Dimanche 8 Mai 2011 - 12:42
Lu 827 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+