REFLEXION

LYCEE ‘’IDRIS EL AFFIFI’’ (AIN TEMOUCHENT) : Les eaux pluviales obligent les élèves à quitter leurs classes



Les intempéries marquées par des eaux pluviales importantes qui se sont abattues, dernièrement et qui ont inondé des classes du lycée  « Idris El Affifi » d’Ain-Temouchent, ont perturbé les cours et ont contraint des élèves à quitter leurs classes. La cour de cet établissement scolaire construite en préfabriqué n’a pas été d’ailleurs épargnée des inondations. Il a fallu l’intervention des services de la protection civile qui se sont rendus sur les lieux où ils ont dégagé ces eaux pluviales. Les intempéries ont causé également des incidences sur le réseau routier, notamment sur la route nationale N°96  reliant Ain-Temouchent à Béni Saf, via Sidi Ben Adda, au niveau  du pont de l’Oued Senane, à hauteur de la Zaouia Sidi Bouazza où un autobus de voyageurs a failli déraper en raison des crues emportées par les eaux pluviales. L’intervention des sapeurs pompiers sur les lieux a évité le pire et s’est soldée par le sauvetage des voyageurs et l’évacuation de 05 blessés. Dans une route desservant la localité d’Ain-Tolba (daïra d’Ain-Kihal), un automobiliste a dérapé sans causer de victimes. A Béni Saf, une famille a été secourue et sauvée par les éléments de la protection civile qui ont réussi à dégager les eaux ayant inondé leur habitation à Ghar El Baroud. Des superficies agricoles de cultures maraichères et des hangars d’élevage ovin et bovin ont été touchés par les intempéries, à travers la wilaya où les fellahs recensent leurs dégâts matériels. Plusieurs habitations à Ain-Temouchent et ailleurs ont connu l’infiltration des eaux pluviales  notamment celles précaires construites durant l’ère coloniale, voire dans les agglomérations rurales, causant des fissures et des dégradations des murs et de la toiture. La présence des crues a été enregistrée sur plusieurs routes et chemins à travers la wilaya. Un homme quadragénaire dénommé B. Hadj, âgé de 50 ans, demeurant dans une localité rurale dans la commune d’Oulhaça  a disparu et n’a pas donné signe de vie depuis le mardi passé, nonobstant  une chaussure et une veste que porterait cette personne ont été retrouvées. Des recherches ont été déclenchées par les services de la protection civile et des services de sécurité territorialement compétents avec l’assistance  des membres de sa famille et les habitants de son voisinage en vue de le retrouver.            

B. Abdelgheffar
Dimanche 26 Janvier 2014 - 17:05
Lu 351 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+