REFLEXION

LUTTE CONTRE LA CRIMINALITE : Plus de 492 personnes placées sous mandat de dépôt durant le ramadhan

Pas moins de 492 individus ont été placés sous mandat de dépôt durant le mois de ramadhan, selon un premier bilan de l'activité de la police judiciaire de la sûreté de la wilaya d'Oran.



Ce sont, en effet, les affaires d'atteintes contre les personnes qui viennent en première position avec 201 affaires solutionnées, 231 personnes ont été arrêtées pour différentes affaires de vols dont 175 ont été écrouées. Pour ce qui est des affaires d'atteintes contre les personnes, le bilan d'activité fait état de 104 affaires traitées avec en tête les coups et les blessures volontaires. Sur les 133 individus arrêtés, 68 ont été placés sous mandat de dépôt. Par ailleurs, en matière de crimes et délits, les services de la police ont traité 29 affaires et appréhendé 65 personnes dont 61 ont été écrouées. Ce sont en effet les associations de malfaiteurs qui viennent en première position. D'autres affaires liées à la détention de stupéfiants, conduite en état d'ivresse ont été aussi enregistrées durant le ramadhan. Au total, 250 affaires du genre ont été enregistrées et 282 personnes ont été appréhendées dont 188 ont été écrouées. Dans ce registre, on apprend que 711 individus ont été arrêtés et 492 ont été placés sous mandat de dépôt. Pour rappel, quelque 2000 policiers sont mobilisés depuis plus d'un mois pour assurer la sécurité des biens et des personnes. Ce dispositif se compose essentiellement des éléments de la police judiciaire, ceux des sûretés urbaines et sûretés de daïra, en plus des effectifs des unités républicaines de sécurité (URS). Ce déploiement sur le terrain repose sur une stratégie et un plan d'action mûrement réfléchi lequel tient compte du rush d'estivants que connaît la capitale de l'ouest du pays. L'objectif, selon le divisionnaire Nouasri, chef de sûreté d'Oran, est de sécuriser et contrôler les accès, occuper le terrain avec des interventions efficaces et coordonner d'une manière adéquate avec les forces déployées sur le terrain. Des barrages routiers fixes et autres mobiles en plus de tournées pédestres sont entrepris dans le programme d'action de la sûreté de la wilaya. Le dispositif cible déjà la voie publique et les principales artères du centre-ville dont le boulevard de l'ALN (ex-Front de mer) et les rues Mohamed Khemisti et Larbi Ben M'hidi qui sont également sécurisées avec des tournées de contrôle systématiques.

Medjadji H
Mercredi 14 Août 2013 - 23:00
Lu 72 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+