REFLEXION

LUTTE CONTRE LA CRIMINALITE A ORAN : Démantèlement de 20 réseaux criminels en 2013

Dans la wilaya d’Oran, l’année 2013 a enregistré le démantèlement de plus de 20 réseaux criminels "organisés et dangereux" dont les éléments activaient collectivement dans plusieurs genres de crime. L’action retentissante a été la mise hors état de nuire du réseau du baron, dénommé "Tiyaya", arrêté en 2013 par les services de la police judiciaire de la Sûreté de wilaya d’Oran. Ce sinistre individu était impliqué dans 20 affaires de trafic et de commercialisation du kif.



Les services de la Sûreté de wilaya ont arrêté dernièrement un baron (40 ans), à la tête d’une bande internationale de trafic de drogue. Il était activement recherché, suite à des mandats d’arrêt en collaboration avec Interpol. Les tentatives d’inonder l’Algérie par le kif traité provenant du Maroc ont été fermement annihilées en 2013 par les services de lutte contre les stupéfiants, parvenant à démanteler et à mettre fin aux agissements de nombreux réseaux qui utilisent l’Algérie comme zone de transit vers l’étranger. Les efforts entrepris par les éléments de la Gendarmerie, de la Sûreté et des Douanes dans le cadre de la lutte contre ce fléau se sont soldés par des résultats tangibles notamment en termes de saisie de quantités énormes de kif traité, de démantèlement de dangereux réseaux internationaux dont les barons et les membres sont traqués et leurs noms faisant l’objet de mandats d’arrêt nationaux et internationaux, s’ils ne sont pas appréhendés. La perspicacité des unités de gardes-frontières, déployées largement sur la bande frontalière ouest s’étendant sur des centaines de kilomètres, a constitué "un bastion" devant ce phénomène ayant des liens avec d’autres fléaux qui menacent la société dont le trafic d’armes, le terrorisme et le blanchiment d’argent. Sur les quelque190 tonnes de kif traité saisies par les services combinés en 2013, les services de la gendarmerie nationale en ont enregistré la saisie de 107 tonnes, la plupart lors des opérations menées au niveau de la bande frontalière Ouest ou dans des régions proches des frontières. Les quantités saisies étaient découvertes à bord de véhicules de luxe portant des plaques d’immatriculation étrangères dont le Maroc et les pays d’Europe et autres véhicules sans plaques, ce qui renseigne également sur des crimes de falsification et de contrebande de voitures. Les opérations de mise en échec des tentatives d’introduction de ces poisons en Algérie cette année ont eu lieu, selon des rapports des services de sécurité, suite à des enquêtes exploitant des informations ayant permis aux services combinés de mettre en place des plans efficaces.

Medjadji H
Dimanche 5 Janvier 2014 - 17:09
Lu 126 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+