REFLEXION

LUTTE CONTRE LA CONTREBANDE : Bientôt des puces électroniques pour le cheptel algérien

C’est pour le moins ce que nous avons appris hier de sources proches du secteur de l’Agriculture, un nouveau système de puces électroniques va bientôt être instauré, comme c'est le cas au Maroc et dans d'autres pays afin de lutter contre la contrebande qui sévit aux frontières du pays cela permettra d'identifier et d'assurer une traçabilité du cheptel national bovin, ovin, caprin et camelin.



En effet, si pour les frontières est et ouest, les gendarmes sont en train d'accomplir une véritable saignée parmi le milieu du trafic de bétail, ovins et caprins en particulier, les grandes frontières du Sud pourraient poser un grand problème, d'où la nécessité d'installer ces puces en tirant profit des TIC. L’autre objectif de ce projet est de limiter les importations illégales de bétail ainsi que l'exportation frauduleuse du cheptel national, notamment l'ovin. Le principal atout de cette technologie est de répertorier le cheptel de façon rigoureuse au niveau national et ainsi rendre mieux contrôlable le flux des bestiaux. Enfin, la gestion des risques pour les animaux, comme c'est le cas de la fièvre aphteuse qui vient de porter un coup au cheptel bovin, sera maîtrisable en un laps de temps très court. Elle aidera vétérinaires, zootechniciens et services de sécurité, d’après les spécialistes vétérinaires.  

A.S.M
Lundi 15 Septembre 2014 - 17:35
Lu 321 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+