REFLEXION

LUTTE CONTRE LA CONTREBANDE A ORAN : Saisie de 100 cartons de cigarettes dans une maison à El Barki

100 cartons de cigarettes de marque « Legend » ont été découverts, avant-hier, dans une maison au quartier d’El Barki, à la sortie d’Oran où deux individus ont été arrêtés. Les policiers avaient été informés que des individus s’apprêtaient à décharger des cartons d’un véhicule stationné devant une maison du quartier.



LUTTE CONTRE LA CONTREBANDE A ORAN : Saisie de 100 cartons de cigarettes dans une maison à El Barki

Arrivés sur les lieux, ils mettent la main d’abord sur une dizaine de cartons de cigarettes et ont procédé à l’arrestation des deux personnes impliquées dans l’affaire. S’agissant d’une marchandise introduite frauduleusement au pays, les policiers ont décidé de poursuivre leurs investigations afin de connaître tous les tenants et les aboutissements de l’histoire. Muni de l’ordre de perquisition obtenu auprès du parquet, ils pénètrent dans la maison suspectée et y découvrent 90 autres cartons de la même marque de cigarettes stockés dans une pièce de la maison en question. La propriétaire de la maison a été emmenée au poste de police pour s’expliquer sur l’existence de cette marchandise prohibée. Mais les arguments avancés par la femme n’ont pas été divulgués. Il s’agit, néanmoins, d’un produit de contrefaçon fabriqué, dit-on, dans un pays du Sahel, qui serait le Niger et introduit par les contrebandiers donc à partir des frontières du sud du pays. Si chacun sait que le tabac, même de grande marque, est réellement nocif pour la santé, ce type de cigarettes contrefaits présente un danger éminemment plus grave pour les consommateurs, souvent attirés par le prix relativement bas par rapport aux marques labellisées. Ce sont des quantités incroyables qui sont déversées chaque jour dans le marché informel qui connaît une grande prospérité. Ceci, à en juger par les étagères remplies de cigarettes de contrebande, dont cette marque notamment, dans les kiosques et chez les vendeurs à la sauvette et sont vendues en toute liberté, comme si elles avaient fabriquées par la SNTA qui est quasiment moribonde et depuis un certain temps déjà. Indépendamment du préjudice pouvant être causé à la santé des fumeurs, il y a lieu de relever l’énorme manque à gagner pour le fisc qui voit, ainsi,  des milliards de dinars de taxes lui échapper. Concernant les fameux 100 cartons, les enquêteurs poursuivent toujours leurs investigations pour remonter la filière devant leur permettre le démantèlement d’un réseau probablement vaste, et soumettre l’affaire à la justice. Mais tout cela ne serait qu’une affaire de quelques jours, affirme-t-on de bonne source.                 


A. Salim
Mercredi 22 Décembre 2010 - 11:24
Lu 365 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+