REFLEXION

LUTTE CONTRE L’INFORMEL A RELIZANE : La rue de Fartassa reprend son visage d’antan

Qui pensait un jour que la rue de Fartassa à Relizane connu par « trig trabendo », allait reprendre son visage d’antan. Eh, oui, le rêve a été réalisé, hier par les policiers après plusieurs années d’attente et de souffrance qui a rendu la vie difficile voire impossible à supporter à cause de l’occupation des sentiers battus de la ville et les principales artères qui constituaient, jadis, la fierté des relizanais et relizanaises par des marchands intrus et informels qui échappent à tout contrôle et à toute poursuite fiscale.



LUTTE CONTRE L’INFORMEL A RELIZANE : La rue de Fartassa reprend son visage d’antan
Après le chemin du cimetière,  les voies menant à l’ancienne abattoir et « trig rekaba » c'est-à-dire le chemin des cordonniers, hier c’était la journée consacrée par les policiers pour évacuer les marchands ambulants et les trabendistes qui se sont accaparés de la route de Fartassa qui est devenue infréquentable à cause de ces marchands qui ont élis domicile depuis des années. Ainsi, les services de police assistés des engins de la municipalité, ont procédé hier, donc, à l’évacuation de ces marchands et en opérant avec l’aide des services techniques à la suppression des paravents installés d’une manière anarchiques par les propriétaires de magasins à travers toute la ville de Relizane. Ces deniers ont étés sommés à enlever ces paravents appelés communément « tindates » qui ont déformés le paysage mais vainement  ils ont carrément refusés d’obtempérer malgré les moult mises en demeure. Cette action qui s’est déroulée dans le calme et la sérénité grâce au bon comportement des policiers qui ont été très diplomates et très abordables se poursuivra pour anéantir à jamais ces marchands informels qui ont profité de l’absence des institutions de l’Etat à un moment donné de l’histoire. Ces mêmes marchands connus par le sobriquet de « shab trabendo » bénéficieront de magasins dignes de marchands corrects et ce dans 3 endroits différents apprend-on à savoir cité la sas, DC et ex-souk-el-fellah où environ 300 magasins seront mis à leur disposition selon un recensement qui a été effectué en bonne et du forme auparavant. Les services de police, il faut le dire, ont fait un travail qui mérite tous les éloges et qui a suscité la satisfaction des habitants qui lançaient ce jour là des éloges au x policiers en guise  de reconnaissance et de gratitude pour avoir libéré la ville des mains des marchands informels qui activaient illégalement dans plusieurs quartiers en occupant même les trottoirs, entravant ainsi la liberté de mouvement du citoyen qui souffrait dans le silence devant ces graves dépassements. L’Etat pour sa part et dans le cadre de cette opération a tout fait pour prendre en charge ces marchands mais dans la légalité en leur réunissant des conditions d’activités qui ne portent atteinte ni au tissu urbain, ni à l’intérêt du citoyen. Interrogés hier, les citoyens et citoyennes qui connaissent parfaitement le visage de la ville de Relizane d’antan, ont sauté de victoire et ils nous ont exprimés leur satisfaction de voir la ville reprendre son ancienne allure d’une ville propre, espacée et sereine. « C’est l’impunité qui  a été à l’origine de ces dépassements à la loi et c’est cette impunité qui a porté préjudice à l’évolution de notre pays, maintenant tout le monde sera contrait de se conformer à la loi, nous parle un jeune médecin qui était de passage à la route de Fartassa,  objet de la dite opération tant attendue ».
 

Abed Zeggai
Jeudi 22 Novembre 2012 - 00:00
Lu 533 fois
RÉGION
               Partager Partager


1.Posté par hayet le 22/11/2012 16:31
ahhhh enfin, ça fait du bien de voir cette rue sans suceurs de sang, et sans voleurs.

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+