REFLEXION

LUTTE ANTI-TERRORISTE : Le Département d'Etat salue l'approche globale de l'Algérie

Le Département d'Etat américain a salué, dans son rapport annuel 2015 sur la lutte anti-terroriste dans le monde, la vision algérienne globale de lutte contre le terrorisme et les efforts consentis par les Hautes Autorités, depuis plus de deux décennies, dans le traitement efficace de cette menace, indiquant que "l'Algérie demeure un partenaire important dans la lutte contre le Terrorisme".



Le document américain, qui couvre la période allant du 1er janvier au 31 décembre 2015, rappelle l'expérience de l'Algérie dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et les efforts qu'elle consacre à ce sujet. Il met en exergue la stratégie poursuivie en ce sens, qui fait appel aux outils d'information, de prévention et de sécurisation des frontières, dans la poursuite de sa lutte contre cinq organisations terroristes, telles que Aqmi, Al Mourabitoun, Mujoa, Daech et Ansar Acharia, qui restent des menaces actives dans le pays et sur ses frontières. "Des cellules, pour la majeure partie, de ces groupes ont fait état de leur allégeance à Daech, mais qu'elles comptent un nombre très réduit d'éléments". "Des efforts ont également été menés pour raffermir le dispositif sécuritaire de proximité et de surveillance et de la politique de non concession envers les prises d'otages par les groupes terroristes, d'où l'absence de toute référence aux  enlèvements par des groupes terroristes durant toute l'année 2015", relève le département d'Etat dans son rapport annuel. Selon ledit document, "la stratégie algérienne, qui se fonde par ailleurs sur le rejet de toute coalition ou alliance contre Daech, au nom du principe de non intervention dans les affaires intérieures des autres Etats. Elle a pris activement en compte d'autres formes de lutte contre ce groupe terroriste, à travers notamment l'adoption de mesures de prévention, de sécurité et de participation, comme le montre l'intérêt que l'Algérie a accordé au processus de Washington de lutte contre l'extrémisme violent et la contribution substantielle au débat sur ce phénomène, à travers l'organisation à Alger d'une conférence internationale sur la dé- radicalisation".  Le Département d'Etat relève, en outre, les mesures prises par l'Algérie, en ce qui concerne les mises en garde contre les fatwas émanant de l'étranger, la mise en place d'un organe national de lutte contre la cybercriminalité, la préparation du lancement d'un observatoire sur l'extrémisme violent et d'une institution nationale de la Fatwa, la mise en conformité de la législation nationale avec les résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité de l'ONU ainsi qu'avec les recommandations du GAFI, l'adoption de nouvelles dispositions concernant la garde à vue, la restructuration du DRS-SCORAT-SCAAT et le renforcement sécuritaire des frontières.

Ismain
Vendredi 3 Juin 2016 - 17:53
Lu 167 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+