REFLEXION

LUTTE ANTI-TERRORISTE : L’émir de la « Katibet El Arkam » abattu par les forces de sécurité

Les éléments des forces de l’armée nationale populaire sont parvenus avant-hier à mettre hors d’état de nuire d’un émir et premier responsable à la tête de la « Katibet El Arkam » selon une source d’informations. Ce dernier était candidat à prendre le règne de « l’imarat » à titre temporaire après avoir été choisi par l’émir de l’organisation, Abdelmalek Droudkal.



LUTTE ANTI-TERRORISTE : L’émir de la « Katibet El Arkam » abattu par les forces de sécurité
Selon la source, il s’agit du dénommé Nour Eddine Halouane qui avait rallié les groupes terroristes en 1996. Ce dernier a été éliminé par les forces de sécurité qui lui ont tendu un piège intervenu suite à des informations mettant en exergue la présence de ce dangereux terroriste dans la région de « Mechri » située dans la circonscription de la commune de « Lakata »à l’est de la wilaya de Boumerdes.
Selon la même source, cette opération d’élimination a permis la récupération de l’arme à feu une kalachnikov de ce terroriste. Un autre kamikase très dangereux et activement recherché, a été appréhendé dans cette opération. Il s’agit du dénommé Khalifi Brahim âgé de 25 ans et résident dans la commune de Si Mustapha, ce dernier a rallié les groupes terroristes depuis un an et demi. Deux autres terroristes qui étaient en compagnie de ce dangereux kamikase, ont réussi à prendre la fuite après un accrochage qui a duré plusieurs heures avec les forces de sécurité.
Le terroriste Halouane Norreddine qui est l’un des proche de l’émir « Seriet El Arkam » le dénommé Amrane Halouane plus connu sous le pseudo « Handhala » activait dans les montagnes « Boudhahr bissi Mustapha », une région considérée comme un lieu de prédilection et le plus sure par les terroristes, depuis la décennie noire qui a été ratissée au peigne fin par les forces de sécurité jusqu’a ce que ce dangereux terroriste fut abattu dernièrement. Pour rappel, le cousin de Norreddine Halouane s’est rendu en 1999 et a bénéficié de la loi de la réconciliation nationale. Cette reddition avait poussé à l’époque l’émir Droudkal à concédé à ce dangereux terroriste éliminé « l’imarat » de la katibet El Arkam qui reçoit continument des coups sévères par les forces de sécurité. Ce dernier a également été chargé de la coordination entre les « sériates » relevant de la même Katibet, du fait de la grande confiance qu’inspirait envers Droutkal. Il a aussi été émir à la tête de plusieurs « sériet » à l’exemple de celle de Zemouri, Korso et Thénia. Ce dernier était l’un des plus proches de l’émir national qui a été plusieurs fois condamné à mort par le tribunal de Boumerdes pour divers délits.

Raffik
Lundi 25 Janvier 2010 - 11:30
Lu 795 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+