REFLEXION

LUNETTES DE SOLEIL DE CONTREFAÇON : Ce que les yeux ne voient pas !



Gucchi, Ray ban, D&G, Persol, Versace, toutes les grandes marques de lunettes de soleil ou de vue sont étalées dans plusieurs points du centre-ville de la wilaya de Mostaganem à des prix défiant toute concurrence. Le client a l'embarras du choix pour choisir une paire de lunette d'été sans pour autant débourser une somme d'argent importante.  Et si l'activité commerciale fonctionne généralement au ralenti, certains’’ bizness’’ par contre se portent très bien particulièrement tout ce qui est utile en ces périodes de canicule. Ainsi, les petits kiosques et les vendeurs à la sauvette qui écoulent des lunettes font de très bonnes affaires. En général, la paire de lunettes de soleil bon marché ne dépasse pas les 2000 Da, sauf pour les contrefaçons d’un premier choix qui peuvent atteindre les 3000 Da. Les pseudos opticiens sont partout en cette période d’été, au souk de la ville, dans les différents boulevards et placettes, sur les plages. Mêmes les marchés hebdomadaires des différentes communes de la wilaya n’ont pas été épargnés par ce commerce douteux. «Aucune marque de luxe n’échappe à la contrefaçon». Copiées sur les véritables marques, ces lunettes peuvent entraîner des lésions, souvent irréversibles, de l’organe oculaire. Très souvent les verres ne sont que tintés. Pour les ophtalmologues, les fausses lunettes sont sujettes à des risques dangereux pour les yeux, comme des brûlures ou encore des vieillissements accélérés des organes visuels.   

Ikram
Samedi 13 Août 2016 - 17:14
Lu 298 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+