REFLEXION

LOUIZA HANOUNE A PARTIR DE MOSTAGANEM : ‘’Oser la fondation d’une deuxième République ‘’

La jeunesse algérienne ne doit pas "perdre espoir", a soutenu, mercredi depuis Mostaganem, la candidate pour la présidentielle du 17 avril, Louisa Hanoune, à l’adresse des jeunes mostaganémois , en les mettant en garde contre les "tentatives de manipulation" qui, selon elle, "menacent la stabilité du pays".



Au quatrième  jour de la campagne électorale, hier c'était au tour de Madame Louisa Hanoune du Parti des Travailleurs (PT), de se rendre à Mostaganem afin de convaincre la population d'aller voter en faveur de leurs candidats, le jeudi 17 avril prochain. La salle da la Maison Culture de Mostaganem où près de 400 personnes, sont venues écouter Louisa Hanoune qui a affirmé que  «la relation avec les citoyens existe depuis plusieurs années. La secrétaire générale du Parti des Travailleurs a invité les citoyens à se rendre en masse aux urnes le 17 avril prochain pour «concrétiser la rupture avec les méthodes de gestion obsolètes». Notons que La secrétaire générale du PT a déclaré que son parti n'a guère besoin de faire campagne ! Une marque claire de confiance en soi. La chef du Parti des Travailleurs  avait déclaré que les candidats à la députation issus de sa formation «vont œuvrer sans relâche pour servir les intérêts de toutes les couches de la société». Dans son discours de campagne, l'oratrice est revenue longuement sur les positions de son parti en faveur de la classe défavorisée, des droits des travailleurs et des femmes ainsi que sur les décisions prises sur le plan économique et qui n'ont pas manqué de mettre le pays à genoux. Elle  ajouta en outre que : « L'administration n'est pas neutre».  " Réitérant son "audace" d’opérer les changements escomptés par le peuple algérien, la dirigeante du PT n’en a pas moins estimé "insuffisante" cette audace sans "l’adhésion populaire" qui la rendrait "plus efficace", a-t-elle souligné. Selon elle, «plusieurs institutions sont menacées de fermeture et des milliers de travailleurs risquent de perdre leur emploi». Elle a également déclaré que «le chômage est une véritable bombe à retardement en Algérie » en fustigeant le travail précaire qui s’est généralisé ces dernières années». L'unique femme candidate à la présidentielle de 2014 a promis, d’améliorer leurs conditions de vie, de résoudre notamment le problème du chômage et de garantir plus de droits aux femmes.

Flih. S
Mercredi 26 Mars 2014 - 20:11
Lu 675 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+