REFLEXION

LOTS DE TERRAIN ATTRIBUES SUR LA BASE DE DECISIONS COMMUNALES ANTIDATEES :Guerre déclarée aux trafiquants du foncier à Oran

Les autorités de la wilaya d’Oran, suite à une instruction émanant du chef de l’exécutif, sont décidées à mener une guerre sans merci contre la maffia du foncier. En conséquence de cette lutte lancée depuis quelques jours, plusieurs réseaux spécialisés dans ce domaine ont été démantelés dans différentes communes.



LOTS DE TERRAIN ATTRIBUES SUR LA BASE DE DECISIONS COMMUNALES ANTIDATEES :Guerre déclarée aux trafiquants du foncier à Oran
Ainsi, la commune  de  Hassi Mefsoukh  douar Bouama et Mers El Hadjadj plus précisément au douar Hassasna, distante d'une soixantaine de kilomètres à l'ouest du chef-lieu de la wilaya, se trouve au cœur d'un scandale, suite au bradage de terrains à des particuliers en milieu urbain. Les premiers éléments de  l'enquête judiciaire ont révélé l'implication de deux  responsables locaux en poste durant la période de 1998 à 2007. Selon des sources sécuritaires, ces élus du peuple auraient emporté cachets et griffes officielles d’ex P/APC et auraient illicitement procédé à des attributions de lots de  terrains à bâtir sur la base de simples décisions communales antidatées plusieurs années après leurs mandats. D'après la même source, les indus bénéficiaires ont été auditionnés par les enquêteurs, alors que les principaux mis en cause seront poursuivis pour de nombreux griefs, dont le faux et usage de faux. Par ailleurs, l'on signale que les habitations construites sur ces terrains sont programmées pour la démolition dans le cadre d'une vaste opération de destruction dictée par instruction de la wilaya. A la faveur de cette lutte, la commune d’Oran  a mis à nu un important trafic foncier en vue de monter de nouveaux bidonvilles. En effet, au courant de cette semaine, un «promoteur» qui procédait illicitement au terrassement d'un terrain a été appréhendé ainsi que ses complices par les éléments de la police de l'urbanisme en flagrant délit, et ce, en présence des élus de la ville. Le terrain en question a été partagé en petits lots destinés à être construits en baraques à revendre à raison de 250 millions de centimes l'unité à Hai Akid Lotfi dans la commune de Bir El Djir. Les services de la commune de Mers El Hadjadj et  de  Hassi  Mefsoukh  et surtout de Bir El Djir sont également alertés par ce phénomène. Ils ont adressé, par le biais de la Gendarmerie nationale, à des propriétaires de villas cossues, des décisions de démolition de leurs habitations et des menaces de poursuites judiciaires à leur encontre auprès du tribunal administratif. Ces propriétaires sont accusés d'avoir construit sur des terrains achetés à des bénéficiaires sur simple certificat délivré par les services de l'APC durant la décennie noire. Des citoyens des localités d’Arzew et  de Gdyel  sont également touchés par un arrêté de démolition communal. Les mis en cause ont construit leurs bâtisses sans le permis de construire qui leur permet d'acquérir l'acte de propriété. Dans ce contexte, des villas de milliardaires ont été construites durant les années 2000 et 2001 sur des terrains appartenant à la commune. Ce remue-ménage causé par une instruction du wali vise à mettre fin à un trafic qui a gangrené l'état du foncier et permis la prolifération démesurée de constructions illicites. Ces trafiquants ont profité du fait que les pouvoirs publics étaient occupés à gérer des situations sécuritaires et d'ordre public pour tout dilapider.

Medjadji H
Lundi 8 Octobre 2012 - 23:00
Lu 727 fois
RÉGION
               Partager Partager


1.Posté par Dib le 09/10/2012 09:36
Pour une manoeuvre dans ce sens,les honnetes citoyens oranés ne peuvent cacher leur reconnaissance et disent à haute voix : > pourvu que cela aille jusqu'au bout. C'est cette environnement que nous souhaitons voir nettoyer.

2.Posté par jamal le 09/10/2012 16:54
ej dis bravo à Mr Abdelamalek Boudiaf , pour son courage et le bon boulot et qu'il est en train de faire ! malgré la présence de la MAFIA de tout genre à Oran et ses environs ! Ce wali a besoin d'aide de la société civile ! il faut l'aider pour nettoyer ce qui pu ! il faut une fin à tout !

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+