REFLEXION

LORS D’UN POINT DE PRESSE : Le maire de Mostaganem défend son bilan



Après 9 mois à la tête de la mairie de Mostaganem, Mr. Belmiloud Abdelnour a organisé ce mercredi 04/09/2013 un point de presse au siège de l’APC réunissant la presse locale et  les élus pour leur communiquer les nouveaux projets à  réaliser et débattre les soucis du citoyen.   En effet, lors de sa première intervention le maire Mr. Belmiloud Abdelnour a rappelé les projets de développement effectués dans la ville de Mostaganem au cours de son mandat qui a débuté il y a à peine 9 mois. Le nombre des projets à réaliser s’élèvent à plus de 164 qui  nécessitent 216 procédures subventionnées détaillées comme suit : Une subvention d’un montant de  539 millions de DA à laquelle s’ajoutent 885 millions de DA du budget d’auto finance. Les projets fars sont ; la réhabilitation de l’abattoir municipal de Tigditt, la réalisation prochaine d’une piscine semi-olympique implantée dans le coté Est de la ville, la restauration prochaine de la mosquée « El Badr » et du  jardin de la place du 1er Novembre 1954, tandis que l’opération d’aménagement du fameux jardin public « Emir Abdelkader » a été estimée à 40 millions de DA. L’acquisition d’un nouveau matériel roulant pour le parc municipal notamment ; des camions à bennes tasseuses, des camions balayeurs…etc. ont couté la somme de 60 milliards de cts. Interpelé par la presse sur les opérations de destruction des vieux bâtis dans le cadre du « RHP », le maire a affirmé : « on doit détruire les constructions qui menacent ruines et il y aura dans les prochains mois des études pour revaloriser notre patrimoine architecturel afin de restaurer certaines bâtisses et monuments historiques.». Pour le dilemme des ordures et déchets ménagers qui ternissent notre ville, notre interlocuteur a affirmé que : « toutes les ordures et leur collecte sont devenus un problème à travers toutes les Wilayas du pays et le citoyen à une grande part de responsabilité dans cet état de fait ». Par ailleurs, le maire a tenu à informer que des procédures ont été prises pour désenclaver le Douar d’Aizeb et Amarna, deux localités  délaissées, qui vont connaitre un dénouement sur la crise liée au manque  en eau potable, absence d’un réseau d’assainissement…etc.

Bouziane Kamel
Mercredi 4 Septembre 2013 - 23:00
Lu 385 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+