REFLEXION

LOI COMMEMORANT LA GUERRE D’ALGERIE :Discorde en France autour de la date du 19 mars

Le Sénat français étudiera le 25 octobre une proposition de loi instituant pour le 19 mars la journée officielle de la commémoration de la Guerre d’Algérie, mais le choix de la date continue à créer la discorde au sein du pays.



LOI COMMEMORANT LA GUERRE D’ALGERIE :Discorde en France autour de la date du 19 mars
La France pourrait bien établir une loi consacrant le 19 mars « la Journée nationale du souvenir » des morts de la guerre d’Algérie. Le texte avait été voté, en première lecture, par l’Assemblée nationale le 22 janvier 2002. Le pays n’attend plus que la validation du Sénat. Or le choix de la date pose déjà des problèmes notamment pour les associations d’anciens combattants en Algérie et de rapatriés, les représentants de harkis ou encore des élus de droite. Ils estiment que cette date ne correspond par à la fin de ce conflit, et dénonce « des exactions commises par le FLN après le cessez-le feu. » Les harkis estiment que cette date représente  » le début de leur calvaire ».  Alors que pour la gauche française, cette date est pleine de symbole. Pour le rapporteur du texte, Alain Néri, élu socialiste, il est évident que « Cette date, s’impose sur le plan symbolique et historique car elle est celle du cessez-le-feu proclamé après les accords d’Évian. Cinquante ans après, il est temps de la reconnaître », explique le quotidien français La Croix. Cette loi est prévue depuis 2002, l’Assemblée Nationale française l’avait déjà voté, mais le Sénat ne s’était pas exprimé sur le sujet. Les sénateurs discuteront cette fois de la proposition de loi le jeudi 25 octobre

Riad
Mardi 16 Octobre 2012 - 23:00
Lu 242 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager


1.Posté par louanchi le 17/10/2012 08:36
lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news
En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A l'époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l'Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l' isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul aujourd'hui se décide à parler.

35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.


Sur radio-alpes.net - Audio -France-Algérie : Le combat de ma vie (2012-03-26 17:55:13) - Ecoutez: Hocine Louanchi joint au téléphone...émotions et voile de censure levé ! Les Accords d'Evian n'effacent pas le passé, mais l'avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)

Interview du 26 mars 2012 sur radio-alpes.net

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+