REFLEXION

LOGEMENT, INFRASTRUCTURES, CADRE DE VIE ET TRAMWAY : Le wali en tournée



La tournée d’hier a conduit monsieur le wali à plusieurs points de convergence tendant vers les attentes citoyennes, à savoir le logement, les infrastructures inhérentes au développement de la cité, outre des haltes inhérentes à l’amélioration du cadre de vie.  Accompagné des responsables du secteur du logement, monsieur Abdelwahid Temmar s’est attardé sur un projet de réalisation de 300 logements dans le cadre du LPP à la sortie Ouest de la ville à hauteur du bas-Mazagran au pied de l’autoroute de la RN11. Site qui enregistre un avancement de l’ordre de 80%. Sur place, le wali a axé son intervention par rapport à l’aménagement qui doit accompagner cette nouvelle cité, vis-à-vis de toutes les nécessités et accommodations. Le nouveau site en question peut contenir d’autres projets similaires pour y réaliser le prolongement de la ville de Mostaganem quoique sur le territoire de la commune de Mazagran.  Monsieur Temmar a également profité de l’occasion pour assurer qu’une incessante distribution de logements tous types confondus profitera à toutes les couches à travers les communes du territoire de la wilaya. Quant au type AADL, 620 unités seront remises à leurs bénéficiaires. Alors que le nouveau programme en la matière concerne la réalisation de 3.000 appartements.   L’autre monde de la campagne s’avère aussi occuper une bonne place sur la feuille de route du wali qui a tenu à faire part de son intérêt vis-à-vis du développement rural par l’aménagement et l’équipement des douars dont la première tranche se rapporte au logement, l’hydraulique, la culture, la jeunesse, le sport ainsi que la santé. Un riche programme qui vise surtout l’amélioration du cadre de vie campagnard en collaboration avec les chefs daïras ainsi que les élus locaux.   De retour en ville, le périple officiel a marqué une autre halte à la hauteur de la gare maritime -dont les travaux d’aménagement et de viabilisation sont en cours avancé-, pour marquer un clin d’œil aux jeunes artistes des Beaux-Arts affairés par un grandiose tag artistique sur le mur faisant face à la frange maritime : « Mostaganem ma patrie joyeuse et en paix » y est joliment transcrit en couleurs vives. Un graffiti qui mérite d’être mis sous les projecteurs pour encore un meilleur éclat, a tenu à consigner le Chef de l’Exécutif qui a salué les artistes. Un cadre auquel il tient beaucoup pour améliorer l’image de la ville de Mostaganem appelée à embrasser le statut d’une véritable métropole à la lumière des projets grandioses dont elle recèle. D’où l’autre pause, un peu plus loin, toujours sur le chemin du port vers Tijditt, où il est question de ravalement des façades de la cité des 80 logements, pour une meilleure sensibilisation de jeunes et moins jeunes quant à l’intérêt commun de cohabiter dans l’hygiène, la propreté avec la langue des roses et des fleurs. Alors qu’à propos du projet de réalisation du Centre d’Affaires prévu en face de  l’entrée du port de commerce, le wali qui a écouté les présentations du maitre d’ouvrage au pied des maquettes, a laissé entendre : «  c’est beau, mais ce n’est pas sa place », en raison de toute l’exiguïté des lieux.   Enfin, à propos du tramway, lors d’un petit point de presse tenu à la hauteur du port où est attendu la réalisation de l’Hôtel Ibis, le wali a noté que la prochaine entreprise qui prendra la place de l’entreprise espagnole ayant déclaré faillite, sera choisie le 23 du mois en cours lors de la réunion prévue à Alger au ministère de tutelle.                              

Ilies BENABDESLAM
Mercredi 17 Mai 2017 - 21:59
Lu 847 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 21-09-2017.pdf
3.59 Mo - 20/09/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+