REFLEXION

LOCAUX PROFESSIONNELS EN FAVEUR DES JEUNES : Une commission pour accélérer la distribution



Nombreux sont les locaux qui ont été achevés et demeurent désertés et revendus par les bénéficiaires pour absence de commodité, isolement et non-raccordement aux réseaux d’électricité et de l’eau potable. La réalisation des locaux à usage professionnel aux jeunes a connu de nombreux problèmes. En effet, l’opération « 100 locaux par commune», lancée en 2005, suite aux instructions du Président de la République et après six ans, n’a pas été achevée. Sur les 2.800 locaux affectés à la wilaya d’Oran, 205 sont en cours de construction, alors que les 800 autres sont en voie de lancement, dont 200 à Bir El Djir, 360 à Aïn El-Türck, 210 à Sidi Chahmi, 30 à Es senia. Le retard dans la réalisation est dû au retard du choix du terrain. A cet effet, une commission de wilaya vient d’être installée pour lever toutes les contraintes et permettre la distribution des locaux achevés et accélérer les travaux de ceux qui sont en cours de construction ou qui n’ont pas encore démarré. Le wali d’Oran a donné des instructions strictes pour le raccordement aux réseaux d’eau et de l’électricité de l’ensemble des locaux. Nombreux sont les locaux qui ont été achevés et demeurent désertés et abandonnés par les bénéficiaires pour absence de commodités et non-raccordement au réseau d’électricité et de l’AOP, mais aussi pour le mauvais choix de leur implantation dans des endroits désertes isolés et non sécurisés à l’image de ceux de la commune de Aïn El-Bia, qui ont été affectés aux jeunes qui les ont revendus et cédés à des tierces personnes pour les motifs cités. Quant à ceux du marché du chef-lieu de la commune de Bethioua, ces derniers ont été complètement détériorés par les riverains qui ont tout saccagé. Les lieux sont devenus des dépotoirs à ciel ouvert et où se dégagent des odeurs nauséabondes. L’opération 100 locaux par commune saluée au départ par les jeunes a été décriée pour cause de bureaucratie et de lourdeur du dossier des demandes. Rappelons que sur les 2.800 locaux, 1.595 locaux ont été distribués. Aussi, les présidents des APC ont été instruits pour distribuer les locaux achevés dans les meilleurs délais. Décidée par le chef de l’Etat, dans le but de régler le problème, maintes fois soulevé par les jeunes chômeurs, diplômés et entrepreneurs dans le cadre de l’ANSEJ, quand à la cherté de la location, qui a remis en cause bon nombre de projets à cette frange de société qui ne savaient plus à quel saint se vouer.

Medjadji H
Mercredi 1 Juin 2011 - 13:42
Lu 299 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+