REFLEXION

LISTES DES BENEFICIAIRES DE LOGEMENTS SOCIAUX : Le wali rejette la liste de la Commune de Mesra

Le wali de Mostaganem, M.Abdelwahid Temmar, a rejeté, en cette fin de semaine, la liste des 472 bénéficiaires de logements sociaux, ‘’confectionnée’’ par la commission de la daïra de Mesra, présidée par l’ex chef de daïra. Le wali avait remarqué que sur cette liste figuraient des noms de personnes inéligibles pour bénéficier d’un logement social.



En effet, le wali Temmar, au cours de la réunion de la commission des recours de la wilaya, a refusé d’approuver la liste présentée par la daïra de Mesra au motif que cette liste est ‘’truffée’’ d’indu-bénéficiaires qui ont réussi à passer à travers les mailles du filet de la commission de daïra. Etaient présents à la réunion de la commission des recours, qui avait aussi à étudier les listes des communes de Touahria et Ain Sidi Cherif,  le DAS, le Directeur du logement, le P/APW et le chef de la daïra de Mesra. Cette commission présidée par le wali, lui-même, a en revanche approuvé trois autres listes de bénéficiaires ; 36 et 94 logements à Touahria et 130 logements à Ain Sidi Cherif. Ces trois listes n’avaient rien d’incorrect et elles ont été acceptées à l’unanimité. Il est à signaler que la wilaya de Mostaganem avait connu auparavant des émeutes liées à l’affichage de listes de bénéficiaires de logements sur lesquelles figuraient des noms de personnes ayant déjà bénéficié de logements ou non résidentes dans la Commune. À cela, s’ajoute ‘’l’inefficacité’’ de la commission des recours de la wilaya qui n’a pas su, selon les citoyens mostaganémois, rendre justice aux citoyens dont le droit au logement social a été bafoué. On se rappelle des protestations qui ont secoué le quartier de « Plateau de la marine », en 2012 où des jeunes ont bloqué les accès, en barricadant les routes qui mènent au quartier. De loin, on pouvait apercevoir des jeunes lançant des pierres en direction des forces  anti-émeutes présentes en force sur place. Les forces de sécurité ne savaient plus où donner de la tête  pour faire face aux jeunes manifestants qui se sont scindés en plusieurs groupes. Il y avait aussi les curieux, qui affluaient de toutes parts pour assister à ce spectacle désolant qui semblait durer une éternité du fait de la colère des manifestants qui revendiquaient le droit au logement. Ce problème récurrent a fait déjà l’objet de  plusieurs reportages, mettant en lumière la situation précaire de la plupart de ces habitants qui vivent dans des conditions de dénuement total.

Said
Vendredi 27 Novembre 2015 - 17:10
Lu 1192 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+